Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyVen 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyMar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyMar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Déclaration de Pétain en 1917 EmptySam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyLun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyDim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptySam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Déclaration de Pétain en 1917 EmptySam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyVen 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyJeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyJeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Déclaration de Pétain en 1917 EmptyMer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Déclaration de Pétain en 1917

Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Déclaration de Pétain en 1917

Message par Invité le Mer 24 Fév - 23:24

Déclaration de Pétain en 1917
-----------------------------


« Vous ne vous arrêterez pas dans vos succès ; je ne m’arrêterai pas non plus, dusse-je en inventer pour vous d’autres récompenses »

Le général Pétain aux Légionnaires, après avoir décoré leur drapeau de la croix de la Légion d’honneur le 27 septembre 1917.

Déclaration de Pétain en 1917 572990

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Re: Déclaration de Pétain en 1917

Message par Admin le Jeu 25 Fév - 7:32

En 1900, chef de bataillon, il est nommé instructeur à l’École normale de tir du camp de Châlons-sur-Marne, il s’oppose à la doctrine officielle de l'époque qui veut que l'intensité du tir prime la précision et qui privilégie les charges de cavaleries et les attaques à la baïonnette. Il préconise au contraire l'utilisation des canons pour les préparations et les barrages d'artillerie, afin de permettre la progression de l'infanterie, laquelle doit pouvoir tirer précisément sur des cibles individuelles. Le directeur de l'école signale la « puissance de dialectique et l'ardeur » « avec lesquelles il défend des thèses aussi aventurées ».

En 1901, il occupe un poste de professeur adjoint à l’École supérieure de guerre de Paris où il se distingue par des idées tactiques originales. Il y retourne de 1904 à 1907 puis de 1908 à 1911 en tant que titulaire de la chaire de tactique de l’infanterie. Il s’élève alors violemment contre le dogme de la défensive prescrit par l’instruction de 1867, « l’offensive seule pouvant conduire à la victoire ». Mais il critique aussi le code d’instruction militaire de 1901 prônant la charge en grandes unités, baïonnette au canon. Les milliers de morts d’août et septembre 1914 lui donneront raison.

En septembre 1913, amené à commenter la tactique du général Gallet, qui avait fait charger à la baïonnette des nids de mitrailleuses, il dit : « le général vient de nous montrer toutes les erreurs à ne pas commettre ». Ce qui lui vaut l’hostilité de la hiérarchie. Humiliés par la défaite de 1870, les états-majors se montrent volontiers bravaches et revanchards. On y prône l'offensive à outrance. Pétain, lui, préconise la manœuvre, la puissance matérielle, le mouvement, l’initiative : « le feu tue ». Ainsi il déclara à un élève officier : « Accomplissez votre mission coûte que coûte. Faites-vous tuer s'il le faut, mais si vous pouvez remplir votre devoir tout en restant en vie, j'aime mieux cela. »
En février 1916, c’est lui qui commande les troupes françaises à la bataille de Verdun, et son charisme n’est pas étranger à l’issue victorieuse du combat, même si la ténacité de ses troupes, comme, par exemple, celle du commandant Raynal au fort de Vaux, en a été le facteur décisif. On notera cependant que sa vision stratégique de la bataille lui a permis de comprendre que le meilleur soldat du monde, s’il n’est pas ravitaillé, évacué en cas de blessure, ou relevé après de durs combats, sera finalement vaincu. Pétain met en place une noria continue de troupes, d’ambulances, de camions de munitions et de ravitaillement sur ce qui va devenir la « voie sacrée ». Comprenant la valeur de l’aviation dans les combats, il crée en mars 1916 la première division de chasse aérienne pour dégager le ciel au-dessus de Verdun. Il réaffirme cette vision dans une instruction de décembre 1917 : « L’aviation doit assurer une protection aérienne de la zone d’action des chars contre l’observation et les bombardements des avions ennemis »

Désormais, aux yeux de tous, il est le « vainqueur de Verdun »

Le général Pétain est nommé chef d'État-Major général, poste spécialement créé pour lui. Il s’oppose à Nivelle qui est peu économe du sang de ses hommes, et dont l’attitude contraste avec le pragmatisme de Pétain. Cela aboutit à la bataille du Chemin des Dames, à la mi-avril 1917 : 100 000 hommes sont mis hors de combat du côté français en une semaine. Bien que les Français, à défaut de percer, aient tenu, le mécontentement gronde, provoquant des mutineries dans de nombreuses unités. Nivelle est renvoyé et Pétain se trouve être l’homme providentiel pour lui succéder et ramener la confiance des troupes en améliorant les conditions de vie des soldats, en mettant fin aux offensives mal préparées et en faisant condamner les mutins, dont seule une minorité est fusillée malgré les exigences des hommes politiques. En octobre 1917, il reprend le Chemin des Dames aux Allemands, par des offensives plus limitées, ne gaspillant pas la vie des soldats et toutes victorieuses.

Certains ont dénié à Pétain le titre mythique de « vainqueur de Verdun » et considèrent cette réputation comme due principalement à sa gestion du moral des combattants, grâce à ses mesures « humaines » et à sa volonté d’éviter les offensives inutiles, plus qu’à ses qualités militaires. Parmi eux, ont figuré Joffre, Foch et Clemenceau, qui attribuent la victoire de Verdun à Mangin et Nivelle et ont reproché à Pétain son pessimisme. Il existe ainsi deux traditions de la victoire de Verdun, écrit Marc Ferro, biographe de Pétain, celle des chefs militaires et politiques qui la mettent au crédit de Nivelle, et celle des combattants qui ne connaissent que Pétain
En août 1918 la médaille militaire lui est attribuée : « Soldat dans l’âme, n’a cessé de donner des preuves éclatantes du plus pur esprit du devoir et de haute abnégation. Vient de s’acquérir des titres impérissables à la reconnaissance nationale en brisant la ruée allemande et en la refoulant victorieusement. »
Après l’armistice, Pétain est élevé à la dignité de maréchal de France le 19 novembre 1918. Il reçoit à Metz son bâton de maréchal le 8 décembre 1918.

À 84 ans, en juillet 1940, Philippe Pétain est le chef d'État le plus âgé de l'Histoire de France.
Admin
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Re: Déclaration de Pétain en 1917

Message par Invité le Jeu 25 Fév - 9:38

Merci a vous deux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Re: Déclaration de Pétain en 1917

Message par Invité le Jeu 25 Fév - 10:55

incroyables le nombre de grands officiers dans le monde qui sont issus de l'Artillerie " qui longtemps à fait partie des cours et du Génie. Déclaration de Pétain en 1917 742308 Déclaration de Pétain en 1917 327123

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Re: Déclaration de Pétain en 1917

Message par Admin le Ven 16 Juil - 6:09

Déclaration de Pétain en 1917 24761
Admin
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Déclaration de Pétain en 1917 Empty Re: Déclaration de Pétain en 1917

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum