Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Hommage au chinois "mort pour la France"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Admin le Ven 26 Fév - 7:28

Hommage au chinois "mort pour la France"
Il y a 90 ans, MA YI PAO tombait pour la France à Jaulzy à l’âge de 24 ans.

C’est en effet le 2 septembre 1918, dans l’Oise, que le seul soldat chinois, engagé dans la Légion étrangère, est mort lors de la Première Guerre mondiale.
un hommage solennel, à l'unique soldat Chinois ayant bénéficié de la mention "Mort pour la France" durant la Première Guerre mondiale.

Un hommage lui a été rendu au square Baudricourt à Paris par le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants Jean-Marie-Bockel, en présence de l’ambassadeur de Chine. Il repose dans la nécropole nationale de Vic-sur-Aisne.

"Il existe un Chinois Mort pour la France!", a souligné M. Bockel au cours de cet hommage rendu, en présence de l'ambassadeur de Chine, square Baudricourt (XIIIe arrondissement), dans le "Chinatown" parisien.

Ma Yi Pao, "engagé en 1917 à l'âge de 23 ans dans la Légion étrangère, plusieurs fois blessé au front", est décédé à Jaulzy (Oise) le 2 septembre 1918 des suites de ses blessures, et repose dans la nécropole nationale de Vic (Aisne), a rappelé le secrétaire d'Etat.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Invité le Ven 26 Fév - 8:48

[dailymotion]
Hommage aux soldats chinois de 14-18
envoyé par khalem-session. - L'actualité du moment en vidéo.[/dailymotion]

Merci Daniel
Respect a sa mémoire , mais Monsieur Bockel devrait réviser notre histoire

La Côte picarde a également souffert de la Bataille de la Somme. Le monument le plus significatif : le cimetière chinois de Nolette à Noyelles-sur-Mer.


Dans ce cimetière, reposent les corps de 849 Chinois qui décédèrent de maladies à l'hôpital du "Native Labour", situé près du très important camp de Noyelles-sur-Mer. Ces hommes des colonies anglaises ont été amenés ici en 1917 pour travailler à la reconstruction des infrastructures militaires britanniques. Le "Corps de travailleurs chinois" est passé d'un effectif de 54 000 hommes à la fin 1917 à 96 000 au moment de l'armistice. Beaucoup de ceux qui sont enterrés dans ce cimetière à l'architecture chinoise sont morts de maladie, après une grande épidémie de choléra.
Le porche d'entrée du cimetière tient lieu de mémorial.




L'action des travailleurs chinois au profit des alliés pendant la Première Guerre mondiale a souvent été méconnue, voire passée sous silence. Mais dès avril 1917, les premiers travailleurs de l'Empire du milieu, devenu une jeune république, sont arrivés en Europe. Leur venue avait en fait été négociée dans la plus grande discrétion entre les gouvernements alliés et chinois. Débarqués en France, ils furent alors affectés dans les armées françaises, britanniques et américaines et assurèrent de nombreuses et difficiles tâches de logistique militaire. Au cours de sa conférence, intitulée « Les Chinois dans la Grande Guerre », Annie Deperchin, professeur à l'université de Lille-II, évoquera les conditions de recrutement de ces 140 000 Chinois et la façon dont ils ont vécu le conflit.
Dans la foulée, le spectacle « No rest », mêlant théâtre et musique plongera les spectateurs au cSur d'un cimetière chinois de la Grande Guerre. Le 23 mai 1918, un bombardement pousse hors du camp de Noyelles-sur-Mer des hommes du Chinese Labour Corps qui s'enfuient terrorisés à travers la campagne. La plupart d'entre eux ne sont découverts que plusieurs jours plus tard, certains affamés ou rendus fous, d'autres morts d'épuisement


Dernière édition par sylvain le Ven 26 Fév - 10:08, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Invité le Ven 26 Fév - 8:59

Honneurs a ces HOMMES !!!!!

Je ne savais pas : MERCI , Dany et Sylvain !!!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Invité le Ven 26 Fév - 13:33

Sincèrement et sauf erreur de ma part,

je ne vois pas de nécropole à Vic-sur-Aisne.

D'après Google c'est Soissons et Compiègne pour les plus proches.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Invité le Ven 26 Fév - 14:48

Voila ce que j'ai trouvé


Vic-sur-AisneINSEE : 02795
Ossuaire gauche de la Nécropole Nationale (Relevé n° 35258) Photo
(Catégorie: Ossuaire)
Situation - informations : La Nécropole Nationale se trouve à la sortie de Vic-sur-Aisne en direction de Carlepont dans l'Oise

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage au chinois "mort pour la France"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum