Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

« Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Admin le Mer 3 Mar - 7:35

René Minéry vous propose de découvrir aujourd’hui « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote sur le thème « Une première », issue de son recueil publié en 1985 « Le Sundgau à travers ses anecdotes ».

Savez-vous que le général Xavier Auguste Richert, natif de Saint-Ulrich (1879-1975), Compagnon de Lyautey et grande figure de la Légion Etrangère au Maroc, est à l’origine du légendaire « Képi blanc » ?

Avant 1914, le couvre-chef de la tenue de travail des légionnaires était un képi bleu ou rouge avec une toile blanche qui couvrait la nuque.

En 1917, cette toile eut la couleur kaki et se portait soit enroulée ou dépliée pour protéger la nuque du soleil d’Afrique.


voici résumé l'histoire du Kepi Blanc : Le képi blanc

Jusqu'en 1850, la coiffe officielle est le shako. Ensuite apparaît le képi puis le couvre-nuque qui permet d'éviter les insolations et de se préserver de la pluie.

En 1907, la tenue de combat de la Légion est devenue kaki, de même que le couvre képi. Ce dernier tourne au blanc sous le soleil et sous les lavages fréquents.

En 1915, le képi, les épaulettes et la ceinture bleue disparaissent de l'uniforme, principalement pour des soucis d'approvisionnement.




En 1922, le képi réapparaît au Maroc après distribution d'un surplus. Les légionnaires s'empressent de les blanchir pour se conformer à l'image de la Légion d'avant guerre.

Le 18 juin 1926, après plusieurs lettres au ministère de la guerre, le général Rollet obtient gain de cause. La Légion étrangère devient le seul corps de l'armée autorisé à porter le képi ... bleu et rouge, et non blanc (comme voulu par les légionnaires), avec grenade garance pour la Légion. Ils seront munis de couvre-képis et de couvre-nuque écrus. Les couvre-képis restent kaki en opération, ce qui n'est pas du goût des légionnaires.

En 1930, le général Rollet gagne son combat et obtient que le képi, les épaulettes rouge et vert et la ceinture bleue réapparaissent ... à temps pour le centenaire de la Légion en 1931.

En 1931, pour le centenaire, les 2ème et 3ème R.E.I. sont en képi blancs.


La question de la teinte n'est finalement résolue que lorsque la Légion défile triomphalement en képi blanc sur les Champs Elysées le 14 juillet 1939. Ce sera sa consécration.

A Paris, le 2 avril 1945, une compagnie d'honneur du R.M.L.E. défile en képi blanc et est follement acclamée. Derrière elle, une compagnie de la "13" défile en béret de Narvik et n'a pas le même succès populaire. La "13" portera à nouveau le képi blanc pour le défilé de la victoire, le 18 juin 1945.

A cette date, le couvre-képi blanc se généralise dans toutes les unités.


En 1964, l'intendance commence à délivrer des képis blancs réglementaires, ceux portés encore de nos jours.

Les légionnaires du 1er R.E.C. coiffent encore le képi réglementaire (modèle 1964 blanc) avec le couvre-képi blanc.

A noter que, depuis 1914, le couvre-képi blanc est l'apanage des caporaux et légionnaires. Les officiers et sous-officiers portant le képi bleu et rouge.





Le 30 avril 1931, à Sidi-Bel-Abbès, à l’occasion de la traditionnelle célébration en souvenir de Camerone (combat glorieux de la Légion à Camerone au Mexique en 1862) et en même temps du centenaire de la création de la Légion et la conquête de l’Algérie, les 1er et 4ème régiments avaient défilé avec képis rouges.

Le 2ème régiment, en garnison à Meknès, commandé par le général Richert, était également invité à cette grande parade. Richert, vaillant officier et dur combattant, était aussi un farceur. « Puisque mes légionnaires se sont spécialement distingués durant les durs combats dans le Haut Atlas et pour mieux se faire voir, j’avais une petite idée pour ce défilé. J’ai demandé à tous mes hommes de mettre une housse blanche sur leur képi. Le 2ème régiment se fit très remarquer et fut le plus applaudit. A la réception qui suivait cette parade, j’ai même eut les félicitations du Maréchal Franchet-Desperey ! »

Ce fut une farce de plus du général sundgauvien, mais néanmoins le « Képi blanc » fut officiellement adopté dans la Légion.

L'auteur, René Minéry
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Invité le Mer 3 Mar - 9:23

merci Daniel pour cette anecdote ok

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Invité le Mer 3 Mar - 11:36

Merci Daniel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Admin le Ven 16 Juil - 6:04

avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Invité le Ven 16 Juil - 14:55

Vous la connaissez sans doute,

mais pour les non initiés,

Arrivés en Guyane au 3°R.E.I, Quartier Forget,

Un soir un Légionnaire nous expliqua, nos képis en sortie le soir.

Jamais l'un au dessus de l'autre, mais toujours côte à côte.

( déjà que certaine soirée fût mouvementée, pas besoin d'une histoire de képi ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Invité le Sam 17 Juil - 8:58

Merci pour ces anecdotes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Invité le Jeu 6 Sep - 21:35

Toujours sympas de connaitre l'histoire des symboles, des couleurs etc..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Tavares le Mar 17 Sep - 6:12

Merci pour cet historique très précise du Képi blanc.

Tavares

Localisation : Nieul sur mer
Messages : 1
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Le képi blanc de la Légion Etrangère », une anecdote

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum