Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Arrivée a la 21e Compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée a la 21e Compagnie.

Message par Invité le Lun 15 Mar - 7:45

Arrivée à Sidi-Bel-Abbès.
Ses 1ers contacts, et la 21e Compagnie.
----------------------------------------

Le 14 décembre 1899.
Le lieutenant Rollet, embarque à bord de l’Abd el Kader, de Marseille vers Oran. Bien que la mer est fort agitée, le jeune lieutenant n’en et pas déranger. Arrivé à Oran, il est accueilli par le docteur de Schutteclaere, ami de sa famille, il passe toute la journée du 17 à se promener dans la capitale de l'Algérie occidentale d'une visite bien sûre avec ce bon docteur. Sans porter de jugement il constate que le concert joué par le 2e Zouaves joué tous les dimanches et suivis par les élégants des deux sexes : français, espagnol, juifs ; seul, ajoute-t-il, l'élément indigène y fait défaut. Il va aussi noter d’autres remarques, de tous genres, des différences entre des modes de vie, civils ou militaires. Dans l’après midi du 17, c’est le départ pour Sidi-Bel-Abbès, ou il y arrive au soir à vingt heure.

C'est un lieutenant de nationalité suisse, servant à titre d'étrangers au 1 er étranger qui lui sert de guide dans cette ville où il vient pour la première fois. Il s'installe à l'hôtel « Continental », hôtel est bien aménagées, et possède pas moins de 50 chambres. Le lieutenant ensuite compagne son collègue à la brasserie où il se présente à la plupart des officiers présents au corps.
C'est dernier y sont venu prendre une consommation entre les entractes et pièces joués au théâtre.
Le 18 décembre, le lieutenant Rollet, se présente au colonel Bertrand, qui est son chef de corps.

Ce dernier a un petit problème pour incorporer le jeune officier, il lui dit ne pas savoir où l'intégrer dans une unité, éventuellement il pourrait le lui dire le lendemain. Lors de ce premier entretien le lieutenant, se rend compte que son chef de corps la plus tôt testé, certainement pour voir à qui il avait affaire du moins se faire une opinion de lui. Toutefois il va réfléchir à son affectation et correspondrait à son personnage, mais il lui demande aussi deréfléchir à ce qu'il voudrait faire dans l'avenir et dans la légion, cependant le colonel Bertrand, lui explique la situation où se trouve le régiment et lui donne les emplacements dans les lieux et villes où se trouve ses cinq bataillons : deux des cinq bataillons se trouvent en Tunisie, le I/1er R.E à Kairouan, et le III/1er R.E à Bizerte : les trois autres sont sur le territoire Algérien, à Sidi-Bel-Abbès , qui est le dépôt, ce trouve le IVe et le Ve, le II/1er R.E. est cantonné à Ain Sefra, le lieutenant Rollet, a remarqué la compagnie montée rayonne dans les environs de Djenien bou Rezg.

Le colonel lui fait savoir qu'il a reçu des ordres de formés un 6e bataillon sans lui préciser pour autant qu'elle sera l'emploi de cette nouvelle unité.
Une fois l'entretien avec son chef de corps terminé, le lieutenant fait par tradition militaire ce que l'on appelle des « visites d'arrivée » et qui ne sont en fait que des présentations de politesse. Ensuite il s'emploie à s'installer.

Il résilie sa chambre d'hôtel l'estimant assez cher et trouvant que celle-ci ne lui convenait pas à son goût, il trouve ailleurs une meilleure convenance dans un logement que l'on pourrait appeler considérables ce logement comprend une chambre, un salon ainsi qu'une cuisine avec tonnelle ce qui lui permet de se rendre en quelques minutes au quartier, au cercle et aux messes en 15 minutes maximum, une fois l'argent de l'allocation faite, le lieutenant part à la recherche d'une ordonnance il va la trouver dans un légionnaire d'origine allemande qui se trouve à la retraite dans deux ans et qui se trouve sur la liste des instances de réforme.

Le 19 décembre est encore reçu par son chef de corps, il lui dit avoir un problème d'affectation ou pour les nouveaux officiers arrivés.
Le colonel Bertrand, Luc fait savoir qu'il a placé le IVe bataillon sur pied de guerre, ce dernier a pour cadre des officiers venant des bataillons de Tunisie, il ignore aussi si ce bataillon est destiné à partir pour Madagascar. La décision qui ce prendra pour ce départ sera en fonction du gouvernement qui viendront suite à une interpellation faite par le député Morinaud.

De plus il lui fait savoir être dans l'ignorance de savoir l'affectation à donner aux nouveaux arrivants dans les bataillons de Tunisie ou de les garder ici au dépôt pour encadrer ce bataillon a créé. Dans l'attente de la situation se soit éclaircie il prend la mesure de mettre le lieutenant Rollet à la disposition de lui donner la charge de l'instruction des nouvelles recrues mettant ainsi à profit son expérience dans le 91e R.I s'est donc à la 21e compagnie que le lieutenant Rollet est enfin affecté, la compagnie à son arrivée comporte 250 hommes, ce qui est étonnant constate le lieutenant qu'à cette période la guerre du Transvall a affecté fort sérieusement le recrutement dans la région. Cette crise du manque d'effectifs ne lui facilite pas son travail d'instructeurs.

Le problème pour lui est que la compagnie doit fournir des effectifs pour accomplir les divers travaux ainsi que des corvées du quartier Viénot. Le lieutenant prend des dispositions en conséquence il fournit 40 hommes présents dans les exercices. De plus dans sa compagnie seule cinq ou six légionnaires comprennent le français, le restant étant de langue germanophone : la chance et que le lieutenant Rollet possède des connaissances de la langue allemande, ce qui donc ne lui posent pas de problème, certainement cette affectation à la 21e compagnie lui a été donnée en connaissance de cause par le colonel Bertrand. Nous verrons dans l’article suivant ses 1ers contacts avec les Légionnaires eux même.
---------------------------------

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée a la 21e Compagnie.

Message par Admin le Jeu 5 Aoû - 3:42

avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée a la 21e Compagnie.

Message par olivier le Jeu 5 Aoû - 4:55

le pére de la légion
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée a la 21e Compagnie.

Message par Invité le Jeu 5 Aoû - 8:15

Merci Daniel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée a la 21e Compagnie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum