Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

» Mardi 7 janvier 2014
Mar 7 Jan - 13:00 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par ROBERT le Jeu 22 Juil - 7:48

De 1963, année de l'arrivée des légionnaires du 5ème REI/RMP en POLYNESIE, à 1999 qui marquera la dissolution du 5ème Régiment Etranger notre attention ne s'est porté que vers le sujet pratique de la présence de ces mêmes légionnaires dans les archipels des TUAMOTOU et des GAMBIERS.

En l'occurence les travaux de Génie effectués un peu partout en tenant compte des effectifs des compagnies. A l'époque PAPEETE était la base arrière avec le camp d' ARUE et les postes avancés se situaient partout ailleurs. Là il convient de prendre en compte les distances. Pour HAO près de 950kms et pour MURUROA environ 1200kms. De ce dernier atoll partaient les transports Marine pour les autres atolls comme TOTEGEGIE, TUREIA, FANGATAUFA, TEMATANGI et je passe sur le reste de la liste qui serait un peu longue. La construction des infrastructures portuaires et air de TOTEGEGIE (Génie de l' Air et 5ème RMP) facilitera les liaisons et les débarquements de matériels dans les GAMBIERS. J'ai moi même apprécié en 1970 le fait de pouvoir débarquer mon engin sur la rampe du quai!

Cela suppose pour le sapeur légionnaire des heures d'avion, dans le meilleur des cas, ou de bateau avec souvent à la clef le débarquement à l'ancienne c'est à dire descente le long du filet avec réception dans une baleinière de la MARINE et évidemment les pataugas trempés pour prendre pieds à terre. Quand au matériel il prendra lui aussi la double baleinière juché de manière très instable et connaîtra diverses fortune au passage de la barrière de corail.

Le transport par avion n'est pas non plus sans risque surtout lorsque l'on connaît (à l'époque) l'état de vétusté de la flotte aérienne militaire française!

Outre le fait de travailler sous un soleil de plomb, dans des conditions d'hygiène relatives et de confort des plus spartiates à un milliers de kilomètres d'un lieu "civilisé" s'est ajouté, pour certains le risque de contamination nucléaire.

Ce risque a été volontairement minimisé par le CEP/CEA. Je me souviens d'une émission à laquelle participait Pierre MESSMER, ancien premier minitre et Ministres des Armées de de GAULLE, qui constatant ce fait avait demandé purement et simplement la dissolution de cet organisme.

Durant près de quarante ans les militaires présents en POLYNESIE ont, d'une manière ou d'une autre, édifié par leurs actions les conditions favorables à la mise au point de la Force de dissuassion nucléaire de la France.

Il faut se souvenir ou relire pour les plus jeunes d'entre nous, les tensions internationales nées de la Guerre Froide (sans doute une référence à l'hiver nucléaire possible?). Sans la Force de dissuassion la 3ème guerre mondiale aurait eu lieu et ce n'est pas le parapluie nucléaire américain qui aurait pu empêcher la vitrification d'une partie de l' Europe. Quoiqu'en disent les thuriféraires de l' anti nucléaire les menaces sont restées à l'état embryonnaires car, notamment pour les Russes et les forces du pacte de VARSOVIE, la menace était très sérieuse du côté français. Pour ma part je pense que de GAULLE n'aurait pas hésité à utiliser les missiles en dotation dans l' Armée Française.

Quelle récompense ont obtenu les militaires de carrière ou appelés du contingents qui ont participé à ce long programme de mise au point?

A un moment où le Ministère des Armée délivre la carte du Combattant pour un séjour en Afrique, ne serait il pas temps d'octroyé le Titre de Reconnaissance à tous les militaires de carrière ou appelés du contingent qui ont participé aux expériences nucléaires atmosphériques?

Interrogée sur ce point il y a quelques années la Minstre de la Défense avait répondu que les années de présence en POLYNESIE étaient prises en compte pour l'octroi de la Médaille Militaire (pour ceux qui peuvent prétendre à cette distinction) mais que les militaires n'avaient: " fait que de la présence"

On aurait dû, à l'époque, déplacé le Palais BOURBON à MURUROA et acheter une paire de lunette aux visiteurs de marque!

Comme d'habitude nos députés ne sont pas pressés de récompenser les Méritants. On verra dans 50 ans. Un peu comme nos anciens de 1914/1918. Quand à ceux de 39/45 un contingent de LH a été débloqué pour ceux qui ont au moins une citation.... Il était temps!
A défaut de reconnaître le mérite de leurs concitoyens, nos élus du palais BOURBON savent bien reconnaître les leurs!

Aussi à chaque occasion n'hésitez pas à éclairer vos élus sur ce que je considère comme une injustice!

Pèrepil

ROBERT

Localisation : BELFORT
Messages : 88
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 70

http://aalefc.nipox.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par olivier le Jeu 22 Juil - 13:29

BONJOUR robert
Un petit passages par le poste de garde
svp
amicalement
Olivier

olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par Admin le Ven 23 Juil - 7:47

tres belle exposé Robert et entièrement d'accord avec toi d'autant plus que j'ai connu (pas longtemps a la 6è CP) colomb-Béchar ou le problème c'est aussi posé dans le Sahara et ses éssais je te met les liens de notre site forum qui parle aussi du 5è RMP depuis ses débuts

http://patrianostra.forum-actif.eu/genie-f36/5e-rmp-regiment-mixte-du-pacifique-t89.htm

http://patrianostra.forum-actif.eu/genie-f36/5-rmp-t132.htm

http://patrianostra.forum-actif.eu/genie-f36/camerone-76-au-5e-rmp-t1366.htm

http://patrianostra.forum-actif.eu/genie-f36/le-cadeau-de-la-ccs-du-5e-re-noel-1994-t1187.htm

http://patrianostra.forum-actif.eu/genie-f36/le-renouveaud-hao-t1128.htm

Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par Invité le Ven 23 Juil - 17:00

Merci Robert

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par Admin le Dim 25 Juil - 8:16


Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par Invité le Dim 25 Juil - 8:24

Et on dit qu'il pleut dans le Nord , mais c'est de la rigolade a coté

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La reconnaissance de la Nation et le risques en Polynésie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum