Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Aller en bas

Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par bruno le Jeu 9 Sep - 15:09

bonjour
Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?
Cela fait maintenant des mois que la Belgique traverse une crise politique majeure, avec les pires difficultés pour se doter d’un gouvernement. Sans entrer dans les détails, cette situation est due par plusieurs facteurs, dont les tensions communautaires entre les Wallons (francophones) et les Flamands.

En décembre 2006, la RTBF avait diffusé une fausse émission spéciale intitulée « Bye Bye Belgium », évoquant une partition de la Belgique. Ce qui n’était alors qu’un canular et de la politique fiction pourrait bientôt devenir réalité. Ainsi, les socialistes francophones ont récemment admis cette hypothèse, à la suite d’une énième tentative de former un nouveau gouvernement.

Si la Flandre et la Wallonie devaient divorcer, cela aurait de multiples conséquences. Sur le plan économique, il faudra trouver une solution pour le partage des 330 milliards d’euros de dette publique. Et il se poserait la question de l’avenir de ces provinces devenues indépendantes.

D’où l’hypothèse d’un rattachement de la Wallonie à la France. Cela est encore au stade de la politique fiction mais l’idée commence à faire son chemin. « L’entrée en phase terminale de la crise belge conduit le pays au bord de l’éclatement. La France doit donc se préparer à assumer toutes ses responsabilités envers les francophones de Belgique, en les assurant le cas échéant de son accueil et de sa protection », a estimé, le 6 septembre, le député Nicolas Dupont-Aignan, par voie de communiqué.

« La question du rattachement (à la France) de la Wallonie et de Bruxelles se pose à terme, qu’on le veuille ou non » avait déclaré, en juin dernier, Jacques Myard (UMP). A la même époque, Christian Huttin, à la fois député du Nord et secrétaire national du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), avait affiché pratiquement la même position. « Si l’évaporation de la Belgique va à son terme, il nous faudra mettre en place les dispositifs pour accueillir, au sein de la République, les citoyens de Wallonie, à condition qu’ils le souhaitent et qu’ils rejoignent ainsi le peuple français pour partager avec lui un nouveau destin » avait-il fait valoir. Par ailleurs, selon un sondage IFOP publié par France Soir, deux tiers des Français seraient favorables à un tel rattachement dans le cas d’une implosion de la Belgique.

Encore faudrait-il que les Wallons d’aujourd’hui fassent comme leurs aînés, après la défaite de l’armée autrichienne à Jemmapes, battue par les soldats français du général Dumouriez. Cela étant, l’hypothèse d’un rattachement de la Wallonie à la France aurait des conséquences sur le plan militaire. Ce serait un scénario qui combinerait à la fois celui de la séparation de la République Tchèque et de la Slovaquie, ainsi que la réunification allemande.

Dans le premier cas, l’armée tchécoslovaque a été divisée en fonction de l’importance de la population des deux nouvelles entités. Dans le second, la Bundeswehr a tout simplement absorbé une partie des effectifs de la Nationale Volksarmee (armée populaire de la RDA), à la condition de respecter la Constitution. Quant aux matériels, ils ont été soit mis aux standards Otan pour intégrer l’inventaire de l’armée allemande réunifiée – cela a été le cas des MiG29 -, soit revendus quand ils n’ont pas été purement et simplement réformés.

Actuellement en cours de restructuration, l’armée belge devrait compter, à terme, 35.000 militaires. Si, toujours dans le cas d’une partition, le scénario tchécoslavaque est suivi, le partage de ces effectifs se ferait selon le ratio 60%/40%, la population flamande étant plus importante que celle de Wallonie. En d’autres termes, et si jamais la communauté francophone belge tient à rester indépendante, elle pourrait compter sur une armée d’environ 14.000 soldats. En revanche, si elle désire être rattachée à la France, il est envisageable que ces effectifs soient intégrés à l’armée française.

Selon cette option, cette dernière hériterait des implantations militaires belges situées en Wallonie, à commencer par la base aérienne de Florennes, située dans la province de Namur. Et puis l’on peut imaginer qu’une partie des équipements militaires fera également partie de l’inventaire.

Dans ce cas, il n’y aurait aucun souci pour les Alphajet des forces aériennes belges, déjà déployés à Cazaux, au sein de l’Ecole de Transition Opérationnelle, et des C-130 Hercules. En revanche, et étant donné que les Belges ont 68 avions de combat F16, l’armée de l’Air pourrait en récupérer une partie. Pour en faire quoi? La question ne se pose pas encore.

Du côté de l’armement terreste, l’armée belge met en oeuvre des véhicules de combat d’infanterie de type Mowag Piranha, des ATF Dingo, qui ont sensiblement le même gabarit de l’Aravis de Nexter et a mis sous cocon des chars lourds Leopard. L’avenir de ces véhicules, toujours dans le cas d’un rattachement à la France, resterait incertain. Enfin, étant donné que la Wallonie n’a pas d’accès à la mer, l’on pourrait supposer que les bâtiments de la marine belge restent aux mains d’un éventuel Etat flamand indépendant.
site opex360
il son du bon matérielle l'armée Belge



avatar
bruno

Localisation : roquebrune var
Messages : 150
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 58

http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par olivier le Jeu 9 Sep - 15:22

oui c'est vrai qu'il y a des tensions entre les FLAMANDS et les
WALLONS,
et si il y a séparation que cela se fasse dans le calme et par consentement mutuel
et m'a fois si les francophones veulent se rattacher a la FRANCE
pourquoi pas mais est ce possible???? JURIDIQUEMENT
et le roi que va t'il faire?????
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par Invité le Ven 10 Sep - 6:04

Une petite question:
que fait ce sujet, ô combien passionnant dans le
"Bonjour du jour"?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par Invité le Ven 10 Sep - 9:14

voilà je pense qu'il est mieux ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par Invité le Ven 10 Sep - 9:16

ok BRUNO

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par bruno le Ven 10 Sep - 16:00

bonjour
jai mi se sujet dans la rubrique Bonjour du jour car je ne sa vais pas ou le maitre
merci

colonialement
avatar
bruno

Localisation : roquebrune var
Messages : 150
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 58

http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt des F16 pour l’armée de l’Air?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum