Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyVen 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyMar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyMar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptySam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyLun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyDim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptySam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptySam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyVen 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyJeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyJeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère EmptyMer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Aller en bas

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère Empty Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Message par Invité le Ven 8 Oct - 3:14

Daniel et mes amis,

Ne sachant où poster exactement ce sujet, je le mets ici, à charge pour Daniel ou un modérateur de le déplacer s'il n'est pas à la bonne place.

"La scène est inédite au quartier Viénot, à Aubagne, temple de la Légion étrangère. Dans la salle d'honneur du musée, les képis sont posés sur les vitrines, un écran pour Powerpoint barre l'entrée de la crypte. Autour de la table siège pour la première fois, ce mercredi 6 octobre, le nouveau "Conseil de la Légion étrangère". "

Soldats, sous-officiers, officiers, chef d'état-major de l'armée de terre : c'est une réunion strictement interne. Mais son but est clair. Il s'agit d'aborder des sujets qui posent depuis plusieurs mois un sérieux problème d'image à ce corps d'élite de 7 640 hommes.

La plupart de ces sujets sont au cœur de la spécificité de la Légion. Ils concernent les droits – l'absence de droits – de ses soldats, étrangers servant la France : l'identité d'emprunt donnée à l'engagement, le certificat de bonne conduite nécessaire pour obtenir un titre de séjour, le régime dérogatoire des permissions, le blocage de son compte bancaire en cas de désertion, l'interdiction de se marier.

Après un documentaire sur Canal+, un livre à charge est sorti le 15 septembre sous la plume de deux journalistes, Stéphane Rodriguez et Benoist Simmat : Légion étrangère, les soldats perdus de la République (Calmann-Lévy). Dans la foulée d'un rapport qu'elle a rédigé en janvier, appelant à la réforme, la députée socialiste Marylise Lebranchu défend plusieurs amendements dans la loi sur l'immigration en cours d'examen au parlement.

"CAPITAL DE CONFIANCE ALTÉRÉ"

Ces initiatives succèdent à une série noire : en mai 2008, mort d'un légionnaire après un entrainement excessif à Djibouti ; en avril 2009, coup de folie d'un autre qui tue trois soldats et un civil au Tchad ; en juillet 2009, vaste incendie aux portes de Marseille, déclenché depuis le camp d'entraînement de Carpiagne. "Notre capital de confiance est durablement altéré", déclarait en août 2009 le général Alain Bouquin, commandant de la Légion étrangère, exprimant son "inquiétude majeure" face à ces évènements. Même s'il n'y voyait qu'une "suite malencontreuse de défaillances individuelles", il avait appelé ses troupes à un "exercice de rédemption collective".

"La Légion n'est pas un Etat dans l'Etat, elle ne doit pas être étrangère à l'armée de terre", martèle, à l'ouverture de la réunion d'Aubagne, mercredi, le chef d'état-major, le général Elrick Irastorza, sans omettre de renouveler "toute sa confiance". La réforme, de fait, est engagée. "Ce n'est pas une révolution mais un ensemble de petits points qui, mis bout à bout, font une évolution", explique le général Bouquin.

L'identité d'emprunt donnée au légionnaire procédait de la volonté de les protéger. Pour leur pays d'origine, ils peuvent en effet être considérés comme des criminels en se mettant au service d'une armée étrangère. Certains des 1000 nouveaux engagés de l'année réclament en outre l'anonymat, par volonté de tirer un trait sur leur passé. Mais d'optionnelle, la pratique est devenue obligatoire et nombre de légionnaires, privés de leurs papiers d'origine de force ou de fait, ont fini en situation irrégulière.
Pour se border, on a systématisé l'identité déclarée. On est allé trop loin, on est arrivé à ce qu'ils n'aient plus d'identité du tout", convient le général Irastorza. Depuis septembre, la Légion dit à tous les engagés qui le souhaitent qu'ils peuvent conservent leur "identité présumée véritable" : à charge pour eux de récolter les pièces d'état-civil la prouvant. Deux tiers choisissent cette option.

SUJETS SENSIBLES EN SUSPENS

Quant au certificat de bonne conduite, l'armée, comme employeur, doit pouvoir continuer à le donner, défend le général Bouquin. Qu'il conditionne l'octroi d'un titre de résident à partir de trois ans de service est selon lui, l'affaire du législateur. Les militaires s'opposent toutefois à la proposition de Mme Lebranchu de donner le titre de séjour automatiquement au bout d'un an d'engagement. "Je ne voudrais pas voir une filière d'immigration illégale s'installer, avec des gens qui désertent dès le certificat en poche", explique le commandant de la Légion. Depuis avril 2010, le blocage des comptes bancaires – décidé par convention en 1998 avec La Poste en cas de désertion (250 cas au moins par an) –, a été supprimé. La Légion rompt ainsi avec une pratique illégale.

Une autre décision est en préparation, concernant les permissions. Au nom de l'intégration, les légionnaires étrangers n'ont pas d'emblée droit aux 45 jours de congés des militaires, mais à 25 jours la première année et à 35 jours la deuxième. Ils devraient obtenir les 45 jours dès la deuxième année.

En revanche, d'autres sujets sensibles n'ont pas avancé : l'interdiction de se marier, d'acheter une voiture ou de prendre un crédit sans l'autorisation, discrétionnaire, de la Légion. Rendez-vous est pris pour un nouveau conseil avant l'été.
Nathalie Guibert

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/07/les-petites-r-evolutions-de-la-legion-etrangere_1421976_3224.html#xtor=AL-32280184

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère Empty Re: Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Message par olivier le Ven 8 Oct - 5:38

pas de quoi mettre l'institution en péril il me semble !au contraire,
la légion s"adapte comme elle la fait si souvent par le passé, dans des conditions beaucoup plus tragique
olivier
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère Empty Re: Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Message par ROBERT le Ven 8 Oct - 8:41

Ne pensez pas que ces concessions soient anodines.

Pour ce qui concerne les comptes bancaires des déserteurs. Il s'agissait là d'un moyen de police pour situer ces mêmes déserteurs. Très bien dès à présent ils pourront continuer à vivre en utilisant leur compte bancaire et même à faire des découverts. Quelqu'un paiera la note! Pas madame LEBRANCHU en tout cas!

Cette proposition venant d'un ancien ministre de la Justice est surprenante et pour moi choquante. La désertion est un délit punit par l'autorité militaire via le code de justice militaire. Cela peut finir en correctionnelle avec une peine maxi de trois ans! Donc l'ancienne garde des Sceaux trouve normal de laisser courir un délinquant en attendant que celui ci tombe sur un hypothétique contrôle de police

Raisonnons un peu: l'histoire des papiers retirés. Pour les " gaulois" c'est un vrai problème . Pour un étranger? Qui peut l'empêcher de se rendre dans un consulat ou ambassade de son pays et de déclarer s'être fait voler ses papiers et en demander des autres? Sauf si bien entendu il a des "gamelles" au cul.

Quant à l'octroi du titre de séjour en fin de contrat pour moi cela va de soi. C'est à la Légion de faire le nécessaire pour que le légionnaire signe un nouveau contrat. Les mesquineries ne doivent pas avoir cour et ceux qui en sont à l'origine doivent plier bagages!

La bonté d'âme de madame LEBRANCHU est une vue de l'esprit. En effet elle et ses semblables demande la régularisation de tous les sans papiers et elle assimile le retrait des papiers d'identité à une double peine! Je cite: " les personnes concernées se trouvent ainsi placées dans la même situation que si elles avaient été condamnées à une peine complémentaire de privation des droits civiques, civils avec une peine existantes". En clair la Légion c'est le bagne et ne pas pouvoir la quitter avec armes et bagages est cruel!
surtout sans papiers!

Le certificat de bonne conduite pour obtenir un titre de séjour ou la nationalité française. J'ai fait quelques milliers d'enquêtes pour l'octroi de la nationalité française. Rarement pour un ancien légionnaire. De toute façon pour moi cette pièce n'est pas indispensable du moment que l'intéressé a effectué la totalité de son contrat. Un déserteur ne viendra pas, si il avait l'audace de le faire, demander la nationalité française en se vantant de son passage et de sa désertion de la Légion! Et puis à présent on fait d'excellents faux!

Madame LEBRANCHU estime qu'il convient "de réécrire totalement les droits des légionnaires conformément au droit français qui permet un recours contre toute décision administrative"

Peut être monter une structure chargée de veiller au bien être du légionnaire.

Madame LEBRANCHU n'a rien à faire des légionnaires. Elles et ses commensaux veulent casser l'institution. Tout ce qui fonctionne à peu près bien les dérange puisque à la base il y a la discipline et que celle ci est forcement privatrice de liberté si elle n'est pas librement consentie par le légionnaire. Etonnant que le mot syndicat n'est pas été prononcé.

Remember! Le comités de soldats et le bordel dans l'armée dans les années 80!Vieux rêve de soixante huitard attardé que tout cela.

Les responsables Légion viennent de prendre dans la figure le boomerang qu'ils avaient eux même lancé. La communication à outrance avec X reportages sur la Légion et les légionnaires ici et là. Forcemment cela a finit par déranger et reveiller les vieux démons de l'anti militarisme.

Enfin pour ce qui concerne l'ouverture des débats à AUBAGNE par le CEMAT: " La Légion n'est pas un état dans l'état. Elle ne doit pas être étrangère à l'armée de terre"!

Le poireau devrait s'acheter une paire de lunette avant de proférer de telle énormités. A t il seulement remarqué le drapeau qui flottait au mat des couleurs du quartier VIENOT!

Je ne fais absolument pas confiance à tous ces généraux qui sont prêt à sacrifier ceci ou cela lorsqu'ils sont aux manettes et entre en résistance lorsqu'ils passent en 2ème section. L'armée de terre et la défense sont dans une mauvaise passe. Combien d'entre eux démissionnent pour protester contre cet état de fait? C'est bien connu en temps de paix l' Armée de sert à rien. Je renverrai ce propos de soixante huitard à tous nos députés qui eux aussi ne servent à rien lorsque l'on voit l'état dans lequel se trouve notre pays.

Ne rien faire aurait été le mieux à faire. Ensuite on pouvait procéder à quelques aménagements.

Au fait c'est qui le minsitre de la Défense ? Madame LEBRANCHU ou monsieur Hervé MORIN?

Tout cela est de la politique! Le débat est à présent sur la place publique. La Ligue des Droits de l'Homme ne devrait pas tarder à se préoccuper de cette question encore que dans le cas présent ce serait plutôt à la Société Protectrice des Animaux puisque les légionnaires sont traités comme des chiens!

ROBERT










ROBERT
ROBERT

Localisation : BELFORT
Messages : 88
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 73

http://aalefc.nipox.com

Revenir en haut Aller en bas

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère Empty Re: Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Message par Admin le Sam 9 Oct - 7:28

Merci Robert voila qui est complet que puis je rajouter a cette exellente analyse de la réalité des fait si ce n'est que c'est cyclique ces attaques sur notre institution mais bon c'est l'air du temps et quant on vois la mentalité actuel d'assistanat et plaintes en tous genre !!!!!!

encore Bravo Robert Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère 24761

Amitiés Légio
Daniel
Admin
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère Empty Re: Les petites (r)évolutions de la Légion étrangère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum