Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Invité le Ven 24 Déc - 15:28






Nous avons eu connaissance de la lettre que Guillemette de Sairigné, fille de Gabriel Brunet de Sairigné (1913-1948), ancien chef de corps de la 13ème Demi-brigade de Légion étrangère, tué au combat en Indochine, a envoyé le 7 décembre 2010, à Alain Juppé, ministre de la Défense.

On le sait, le sort de la 13ème DBLE est aujourd'hui suspendu à des décisions politiques. Cette prestigieuse unité, issue de la France libre, Compagnon de la Libération, doit en effet quitter Djibouti sans assurance sur son avenir, et son "intégrité", comme l'écrit Guillemette de Sairigné.

Journaliste et écrivain, elle a notamment publié un biographie de son père, qu'elle n'a pas connu : "Mon illustre inconnu, Enquête sur un père de légende", Fayard, 1998. Voici sa lettre à Alain Juppé, un ami qu'elle tutoie.

"Cher Alain,


Je crois bien que c'est la première fois de ma vie que j'écris à un ministre, et ma plume tremble d'autant plus qu'il s'agit d'un véritable ami. Si je l'ose cependant, c'est parce que je suis sûre de ton indulgence et que je suis boulversée par la nouvelle que je viens d'apprendre du risque de défiguration de la 13.


La 13, c'est à dire la 13e Demi-brigade de Légion étrangère, est le régiment que commandait mon père quand il est mort pour la France en Indochine, quatre mois avant ma naissance. Et c'est le régiment dans lequel il a fait toute la guerre, de Narvik à la Libération, en passant par l'Afrique, l'Erythrée, Bir Hakeim, El Alamein, la Tunisie, l'Italie, le débarquement et la victoire.


J'ai appris, en particulier par le professeur François Jacob, Chancelier de l'Ordre de la Libération, le départ prochain de la 13e Demi-brigade de Djibouti pour un avenir très incertain.


En cette année où l'on a largement célébré l'anniversaire du 18 juin 1940 et le courage des premiers compagnons du Général de Gaulle, au point d'en oublier presque la débâcle de nos armées, sais-tu qu'en juin 40 la 13 fut la seule formation de l'armée française, oui, la seule, à rejoindre la France Libre du Général de Gaulle ? Elle fut ainsi la première unité constituée des Forces Françaises Libres. C'est elle qui marquera, grâce au brillant fait d'armes de Bir Hakeim, le grand retour de la France dans la guerre, et qui plus tard donnera à l'Armée beaucoup de ses chefs : Messmer, Simon, Bollardière, Monclar etc.


Comme je sais ton attachement, depuis toujours, au Général de Gaulle, je voudrais te demander de prendre en compte tout ce qu'a représenté pour lui ce régiment, qu'il a fait Compagnon de la Libération, et tout ce qu'il représente dans l'Histoire : l'engagement, le choix de la liberté et de la résistance, le choix de l'honneur et de l'espoir, lorsque tout était désespéré. N'est-ce pas un régiment qui doit servir d'exemple ? N'a-t-il pas mérité de conserver son intégrité, dans la nouvelle mission qui l'attend ?

Tu me trouveras peut-être trop passionnée, et je t'en demande pardon. Mais je vis cet effacement de la 13 comme celui d'un passé qui m'est d'autant plus précieux qu'il m'a été dérobé un matin de mars sur la route de Dalat en Indochine.

Je suis sûre que tu sauras trouver pour elle un rôle à sa hauteur."


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par olivier le Ven 24 Déc - 16:25

merci Christian pour l'info
cette lettre est poignante
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Invité le Ven 24 Déc - 16:31

Merci !!!!

Mais que va faire le grand ALAIN ?????

Qu'en a t'il a faire de ce "PRESTIGIEUX REGIMENT" ?????

Nous n'avons hélas plus les moyens et plus les valeurs !!!!!

Notre Armée , est sous équipée , notre drapeau est brulé , la France baisse les bras !!!!!!

Il ne reste qu'un MIRACLE pour la 13 ; mais , surtout avec Alain , je n'y crois pas !!!!! Plus polititique que Patriote !!!!!

Putain , je suis dégoutté !!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Admin le Sam 25 Déc - 7:54

en tous cas elle est la Digne héritière de son Père respect Madame
merci Christian pour l'Info
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Invité le Dim 26 Déc - 22:52

Comme tu le soulignes l'AMI, je crains que les études énarques de notre ministre ne valent pas l'estime militaire de la 13. Il faut avoir porté l'uniforme ou avoir grandit à côté pour comprendre les sacrifices et les valeurs de ces hommes. Hélas avec ces coupes budgétaires incessantes, nos armées perdent leur efficacité et le prestige qu'elles représentaient auprès de nos jeunes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Invité le Lun 27 Déc - 9:30

marcus66 a écrit:Comme tu le soulignes l'AMI, je crains que les études énarques de notre ministre ne valent pas l'estime militaire de la 13. Il faut avoir porté l'uniforme ou avoir grandit à côté pour comprendre les sacrifices et les valeurs de ces hommes. Hélas avec ces coupes budgétaires incessantes, nos armées perdent leur efficacité et le prestige qu'elles représentaient auprès de nos jeunes.

Oui , MARCUS , triste constatation !!!!!! Mais je vais en arrêter là , car après je pète un câble !!!!!!

Mais l'avenir est déprimant .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum