Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Admin le Mar 4 Jan - 7:18

La guerre franco-thaïlandaise (1940-1941) a opposé la Thaïlande du général Plaek Pibulsonggram et l'État français dans la péninsule indochinoise. Elle précède de quelques mois le déclenchement de la guerre du Pacifique proprement dite.

Les négociations avec la France avant la Seconde Guerre mondiale avaient prouvé que le gouvernement français était disposé à faire des modifications mineures dans les frontières entre la Thaïlande et l'Indochine français. Après la défaite de la France en 1940, le Major-Général Plaek Pibulsonggram, le premier ministre de la Thaïlande, a décidé que la défaite de la France a donné aux Thaïlandais une chance encore meilleure de regagner les territoires perdus pendant le règne du Roi Chulalongkorn.

Le 12 juin 1940, le gouvernement thaïlandais avait accepté de signer avec la France un pacte de non-agression mais après la déroute française de 1940, le premier ministre thaïlandais Phibun entrevoit une chance pour la Thaïlande de récupérer les territoires abandonnés à la France durant le règne de Chulalongkorn (provinces de Melou Prei et de Tonlé Repou en 1904, et provinces de Battambang, de Sisophon et de Siem Reap en 1907 qui fut cédé en 1867 contre la reconnaissance du protectorat sur le royaume khmer ; ces provinces furent toutes rattachées au Cambodge), et de venger les humiliations subies en 1893 (rattachement du Laos à l'Indochine française) et 1904.

L’affaiblissement de la métropole rendait le maintien du contrôle français sur l’Indochine hasardeux et difficile. L’administration coloniale, privée d’aide et de renforts, avait été forcée à autoriser les Japonais à s’installer en Indochine française après la prise de Lạng Sơn (offensive des 22-25 septembre 1940). La faible résistance française face à cette invasion convainc le régime de Phibun qu’un affrontement militaire tournerait à son avantage.

En septembre 1940, le gouvernement de Pibulsonggram constata que les Japonais avaient pu sans grande difficultés envahir l'Indochine française. La Thaïlande attaqua à son tour l'Indochine en octobre 1940 et, en mai 1941, obtint l'annexion de quelques provinces. L'Empire du Japon, soucieux de se ménager un allié en Extrême-Orient, se posa en médiateur entre la France et la Thaïlande.

Pibulsonggram fit aux Japonais la promesse orale de leur laisser le passage sur le sol Thaïlandais lors de leur invasion de la Malaisie britannique. D'abord fortement pro-Japonais, le régime thaïlandais s'inquiéta ensuite des conséquences que pourrait avoir le déclenchement du conflit sur l'intégrité territoriale de la Thaïlande, qui ne pourrait avoir aucun allié du fait des rapports diplomatiques désastreux avec les pouvoirs occidentaux dans le secteur.

En décembre 1941, la Thaïlande, hésitante, n'avait toujours pas répondu officiellement aux demandes des Japonais, qui réclamaient le passage sur son territoire pour envahir la Malaisie. Le 8 décembre, les Japonais décidèrent de passer outre et pénétrèrent sur le sol thaïlandais. Des heurts se produisirent entre les troupes thaïlandaises et japonaises, avant que Pibulsonggram ne décrète le cessez-le-feu général. Mais constatant l'avance foudroyante des Japonais en Malaisie, le gouvernement thaïlandais oublia ses hésitations. Les troupes britanniques, qui tentaient de passer par le sol thaïlandais pour prendre les Japonais à revers, durent essuyer les tirs de la Police Royale Thaïlandaise et rebroussèrent chemin. Le 21 décembre, un traité fut signé avec le Japon. Pibulsonggram chassa du gouvernement les ministres opposés à l'alliance. Les troupes japonaises furent autorisées à stationner en Thaïlande, et à y créer des camps pour y parquer des prisonniers Alliés.

Le 22 janvier 1942, les troupes thaïlandaises pénétrèrent en Birmanie pour y affronter les Britanniques.

Une opposition se fit néanmoins jour face à la politique de Plaek Pibulsonggram. Seni Pramoj, ambassadeur de la Thaïlande aux États-Unis, refusa de remettre la déclaration de guerre, et fonda à Washington les Forces Thaïlandaises Libres, soutenu par Ramphaiphanni, veuve de l'ancien roi, qui militait dans le même sens au Royaume-Uni. Le régent Pridi Banomyong anima secrètement des mouvements anti-japonais. L'économie de la Thaïlande souffrit fortement de sa participation au conflit mondial. En tant qu'allié du Japon, le pays subit des bombardements.

En août 1944, alors que la situation militaire du Japon s'aggravait de jour en jour, Pibulsonggram se trouva mis en minorité par l'assemblée nationale, qui rejeta notamment son projet ruineux de déplacer la capitale de Bangkok vers Phetchabun. Ayant également perdu le soutien d'une partie de l'armée, Pibulsonggram dut démissionner et fut remplacé comme premier ministre par Khuang Abhaiwongse qui maintint en apparence l'alliance avec le Japon, tout en liant contact avec les mouvements anti-japonais.

À la fin de la guerre, Pibulsonggram fut arrêté par les Alliés et inculpé de crimes de guerre. Il fut finalement acquitté sous la pression populaire, une majorité de thaïlandais considérant qu'il n'avait fait que servir les intérêts du pays et son indépendance.



Plaek Pibulsonggram en 1955.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Invité le Mar 4 Jan - 10:40

Merci DANY .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Invité le Mar 4 Jan - 15:09

ils auraient du le pendre ce fenec

merci Daniel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Invité le Ven 7 Jan - 12:20

Habitant la Thaïlande depuis plus de trois ans, je me suis "un peu" intéressé à l'histoire de ce pays.
Ben, c'est loin d'être brillant;
armée d'opérette comptant plus de généraux que celle des USA !
C'est peu dire...

C'est comme la bataille navale de Koh_Chang considérée comme une victoire thaïlandaise sur la marine française alors que celle-ci armée de deux ou trois minuscules bateaux a coulé la totalité de la flotte thaï en moins de 45 minutes...
Sur terre, si les japonais n'avaient pas été là, l'armée thaï aurait subi le même sort!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par olivier le Ven 7 Jan - 18:06

lafleur931 a écrit:Habitant la Thaïlande depuis plus de trois ans, je me suis "un peu" intéressé à l'histoire de ce pays.
Ben, c'est loin d'être brillant;
armée d'opérette comptant plus de généraux que celle des USA !
C'est peu dire...

C'est comme la bataille navale de Koh_Chang considérée comme une victoire thaïlandaise sur la marine française alors que celle-ci armée de deux ou trois minuscules bateaux a coulé la totalité de la flotte thaï en moins de 45 minutes...
Sur terre, si les japonais n'avaient pas été là, l'armée thaï aurait subi le même sort!
DERNIERE BATAILLE NAVALE LIVRE PAR LA MARINE NATIONALE
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Bushman le Ven 7 Jan - 22:45

Pas de commentaires de ma part.
Les Thai ont appris apres les defaites l'art de la guerre ub peu mieux ayant eu pas mal d'aide des conseilles Militaires dans les annees 75-2005. Mais comme l'a dit Michel les Thais ne sont pas des troupes qualifiees d'elites car n'ayant pas le materiel et la technologie. seulement une ou 2 unitees sont entrainees contre le terrorisme mais ces Unites sont de la police.
avatar
Bushman

Messages : 755
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le comment de la Guerre franco-thaïlandaise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum