Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Décès du général américain Norman Schwarzkopf, le commandant de l’opération Tempête du Désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décès du général américain Norman Schwarzkopf, le commandant de l’opération Tempête du Désert

Message par Invité le Sam 29 Déc - 11:53

Décès du général américain Norman Schwarzkopf, le commandant de l’opération Tempête du Désert



Le général américain Norman Schwarzkopf, qui avait dirigé l’opération Tempête du Désert (Desert Storm) lors de la première guerre du Golfe, en janvier 1991, s’est éteint le 27 décembre, à Tampa (Floride) à l’âge de 78 ans.

Président des Etats-Unis au moment de l’invasion du Koweit par l’Irak, George H. Bush, actuellement hospitalisé à Houston, a réagi à la disparition du général Schwarzkopf en qualifiant de dernier d”‘un des plus grands chefs militaires de sa génération.” Pour l’actuel secrétaire à la Défense, Leon Panetta, il aura “laissé une empreinte indélébile sur l’armée américaine et sur le pays”.

Né le 22 août 1934 à Trenton, Norman Schwarzkopf jr, obtint un diplôme scientifique à l’académie militaire de West Point en 1956. Le choix de cette carrière fut sans doute influencé par son père, le major-général Herbert Norman Schwarzkopf, qui fut notamment affecté en Iran, après avoir dirigé la police d’Etat du New Jersey.

Par la suite, le futur général décrochera une maîtrise de génie mécanique à l’université de Californie du Sud et suivra les cours de l’US Army War College après la guerre du Vietnam, au cours de laquelle il fera, malgré sa rudesse, preuve de bienveillance à l’égard des hommes placés sous son commandement.

“Quand vous montez dans l’avion qui vous ramène chez vous, si la dernière chose à laquelle vous pensez à mon sujet est “je déteste ce fils de pute”, alors c’est bien car vous rentrez à la maison vivant”, a-t-il écrit au sujet des règles strictes qu’il entendait faire respecter.

Au Vietnam, il n’hésita pas à aller chercher en hélicoptère des soldats coincés dans un champ de mines, ce qui lui valut d’être blessé par l’explosion d’un des engins. Par ailleurs, et alors qu’il était encore capitaine, il refusa d’exécuter une mission après avoir appris que le soutien aérien et d’artillerie qui lui avait été promis ne serait finalement pas disponible. Il avait ensuite expliqué à ses supérieurs qu’il n’était pas question pour lui de risquer la vie de ses hommes dans des opérations mal préparées.

Pour sa conduite exceptionnelle au feu, l’officier reçut deux “Purple Hearts”, trois “Silver Stars”, trois “Bronze Stars” et la “Distinguished Service Medal”.

Après le Vietnam, le futur général Schwarzkopf alternera les postes en état-major et les commandements d’unité. En 1983, il fut le commandant en second de la Force opérationnelle interarmées engagée lors de l’intervention amphibie américaine sur l’île de Grenade.

En 1988, promu général, il devint le patron de l’US Centcom, le commandement militaire américain pour le Moyen Orient et l’Asie centrale. C’est à ce titre qu’il prit la tête de la vaste coalition internationale (800.000 hommes) réunie pour chasser l’armée irakienne du Koweit, en 1991. C’est à partir de ce moment-là que le grand public apprit à le connaître, sa silhouette massive s’affichant presque quotidiennement sur les écrans de télévision.

L’opération “Tempête du Désert” fut un succès. “Je ferai tout mon possible pour détruire l’ennemi brutalement et le plus rapidement possible” avait-il prévenu. Lancée le 17 janvier 1991, après une montée en puissance des forces engagées, elle commença par une phase aérienne intense, suivie par une courte intervention terrestre, l’objectif de libérer le Koweit ayant été atteint après une centaine d’heures de combat.

Couvert par les honneurs, le général Schwarzkopf décida de mettre un terme à sa carrière militaire l’été suivant. Et bien que proche du Parti républicain, il ne s’engagea pas en politique et préféra utiliser sa notoriété pour des oeuvres caritatives.

A la question de savoir pourquoi la coalition internationale qu’il dirigeait n’avait pas poursuivi son effort jusqu’à Bagad, il avait expliqué dans ses mémoires, publiée en 1993, que “si nous avions envahi tout l’Irak, nous y serions encore et nous devrions supporter le coût de cette occupation.”

Pourtant, c’est ce qui sera fait 10 ans plus tard… A l’occasion de l’opération Iraqi Freedom, le général Schwarzkopf devint consultant militaire pour la chaîne de télévision NBC. Et il ne manqua pas de critiquer la conduite de la guerre en Irak à partir de 2004, et cela malgré son soutien affiché à la réélection de George W. Bush à la Maison Blanche. En fait, ses piques s’adressaient surtout à Donald Rumsfeld, alors secrétaire à la Défense.

Surnommé “Norm la tempête” ou encore “l’Ours”, et repoussant l’étiquette de “faucon”, il se décrivait comme une chouette car il se disait “suffisamment sage pour comprendre qu’il faut tout faire pour éviter la guerre, et une fois résolu à la faire, suffisamment féroce pour parvenir le plus vite possible à la victoire.”

Titulaire de nombreuses décorations, le général Schwarzkopf avait été fait chevalier de la Légion d’honneur en avril 1991.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du général américain Norman Schwarzkopf, le commandant de l’opération Tempête du Désert

Message par Invité le Sam 29 Déc - 13:28



:IrfanView GIF File:

reposer en paix Général

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du général américain Norman Schwarzkopf, le commandant de l’opération Tempête du Désert

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum