Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Aller en bas

Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Invité le Mer 3 Avr - 9:31

Mauvaise nouvelle les amis. On déplore le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE
GOUPIL (Général de division Bernard, Paul), : Fils de Louis, François
et de dame Gilbrin Marie, Madeleine, il est né le 16 janv. 25 à Paris
8e. Il est marié à demoiselle Cornilleau Brigitte, le 18 fév. 55. Le
1er oct. 1946, il est admis au concours d’entrée à Saint-Cyr et
souscrit un engagement au titre de l’EMIA et rejoint le 152e bataillon
d’infanterie à Mutzig en qualité d’élève à l’instruction. Il est nommé
au grade de caporal-chef le 16 fév. 1947, date où il rejoint le 31e
bataillon de chasseurs à pied (31e BCP). Il est nommé au grade de
sergent le 1er mai et le 8, il passe au 4e BCP d’où il suit la 9e série
de cours de l’ESMIA. Le 16 avr. 1948, il passe au 29e BCP à Coulommiers,
mais reste détaché à l’ESMIA. Il y intègre la promotion « Général
Leclerc » le 1er juin puis rejoint l’EAI à Auvours, le 1er oct. Il est
nommé au grade de sous-lieutenant avant de gagner Coetquidan le 31 oct.
Il est détaché 4e RI à du 5 janv. au 5 fév. 1949. Après son séjour en
application, il est affecté au 1er bataillon du 1er REI à Saida le 18
juin. Désigné en renfort « Extrême-Orient », il débarque à Saigon le 19
avr. 1950 pour être affecté à la 14e compagnie du 4/2e REI. Il passe à
la 16e compagnie le 1er mai. Il y est promu au grade de lieutenant le
1er oct. Le 22 janv ; 1951, il est muté à la 3e compagnie du 1er
bataillon de marche du 1er REI. Cette unité devient 11e compagnie du
3/1er REI le 1er mars. Pendant ce séjour, il combat à Ben Tam, les 4 et 5
avr.1951; à Vu Nong, le 27 oct., où il est blessé 2 fois par balles ;
à Phu Yen, le 14 janv. 1952. Il reçoit 3 citations avec attribution de
la croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieures, dont une fois à
l’ordre de l’armée. Arrivé en fin de séjour, il débarque à Marseille et
reçoit une affectation à la compagnie administrative régionale n° 6
pour son congé de fin de campagne, le 23 oct. 1952. Il sert ensuite au
1er RE en qualité de chef du peloton d’élève gradé, à compter du 16 fév.
1953. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 26 août 1963, «
Pour services exceptionnels de guerre en Extrême-Orient ». À nouveau
désigné pour l’Extrême-Orient, il débarque à Saigon, le 18 juil. 1954 et
rejoint le 3e REI. Rapatrié avec son unité, il débarque à Bône. Il
prend alors le commandement de la 8e compagnie du 2/3e REI stationné
dans les Aurès, le 16 déc. Il est promu au grade de capitaine le 1er
juil. 1956. Le 1er janv. 1957, il devient le chef du 2e bureau au 1er
RE. Puis en 1958, il intègre l’Ecole d’état-major et effectue son stage à
Philippeville. De retour au 1er RE, il prend les fonctions d’officier «
Action psychologique du sous-secteur urbain de Sidi bel Abbès, à
compter du 1er fév. 1959. Il est deux fois cité avec attribution de la
croix de la Valeur militaire. Le 1er juil., il est stagiaire de la 20e
promotion de l’Ecole d’état-major. Le 10 mars 1960, il est affecté au
commandement de la 2e compagnie du 121e RI en Algérie. Il est légèrement
blessé le 14 oct. 1960 à Bou Hamdoun en Grande Kabylie. Il est cité à
l’ordre de l’armée pour son action décisive. Le 8 mai 1961, il est
affecté au bureau interarmes de la 11e division légère d’infanterie. Le 3
juil. la 11e DLI rejoint la métropole à Nancy. Il est promu au grade de
chef de bataillon le 1er avr. 1963. La 11e DLI devient la 11e division
le 1er déc. Le 6 avr. 1965, il est affecté au 2e REP à Bou Sfer, en
qualité de chef du bureau opérations instruction. Le 1er août 1967, il
commande le groupe de qualification des sous-officiers à l’Ecole
d’application de l’infanterie à Montpellier. Il est promu au grade de
lieutenant-colonel le 1er juil. 1969. Nommé chef de cabinet du général
commandant le 1er corps d’armée, il est affecté pour administration au
101e escadron de QG à Nancy le 1er oct. Le 15 fév. 1972, il prend les
fonctions de chef de cabinet du gouverneur militaire de Metz et
commandant la 6e RM. Le 8 août 1972, il reçoit le commandement du 2e REP
à Calvi. Il est promu au grade de colonel, le 1er oct. 1973. À l’issue
de son temps de commandement, il devient chef d’état-major de
l’inspection général de l’armée de terre, le 12 août 1974. Il rejoint la
28e session à l’IHEDN et de la 25e session du CHEM, le 1er sept. 1975,
en qualité d’auditeur. Le 1e août 1976, il est affecté au 1er RE pour
administration et devient commandant du GLE, le 29 oct. Il est nommé
dans la 1e section des officiers généraux le 1er déc. 1978. En oct.
1980, il rejoint l’EMAT en qualité de chargé de mission auprès du CEMAT,
puis de chef de cabinet. Le 1er oct. 1982, il est élevé à la dignité de
général de division et reçoit les fonctions de Gouverneur Marseille
pour compter du le 16 janv. Il est admis en deuxième section des
officiers généraux, par limite d’âge, le 17 janv. 1985.Breveté
parachutiste, il est diplômé d’état-major et breveté de qualification
militaire supérieure. Grand officier de la Légion d’honneur et de
l’ordre national du Mérite, 3 fois blessé, 6 fois cité, il est décoré de
la médaille coloniale avec barrette « Extrême-Orient » et des médailles
commémoratives de la campagne d’Indochine et des opérations de sécurité
et de maintien de l’ordre en AFN. Président du conseil d’administration
du Domaine de Vède à Auriol de 1991 à 2000, il était président du
comité d’étique de la FSALE depuis 1991.
Les modalités pour les obsèques seront diffusées sous présent timbre, dès qu'elles seront connues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par commandoair40 le Mer 3 Avr - 10:20

Adieu mon Général .

Condoléances a sa famille , Amis et proches .

Belle carrière .



avatar
commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1542
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Claire notre Marraine le Mer 3 Avr - 11:15

http://2rep.legion-etrangere.com/
IN MEMORIAM-
*** LE Clip officiel 2013 du 2ème REP***
Brillante carrière pour un grand HOMME.
Sincères condoléances à sa famille et à ses amis.
Claire

[img][/img]

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Invité le Mer 3 Avr - 11:36



Les obsèques du général Goupil, ancien
COMLE, ancien gouverneur militaire de Marseille et ancien chef de corps
du 2°REP auront lieu le samedi 06 avril à 10h00 en l’église Saint
Sauveur à Aubagne.

Le général était titulaire de 7 citations, 3 blessures de guerre.

Il était grand officier de la Légion d’honneur et grand officier de l’ordre national du mérite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Invité le Mar 9 Avr - 8:07

Obsèques du général (2s) Goupil



C'est dans une ambiance solennelle
empreinte d'un profond recueillement qu’une cérémonie funèbre à la
mémoire du général de division (2s) Goupil a eu lieu samedi 6 avril
2013, à Aubagne, en l’église Saint-Sauveur.









Le général de division Christophe de Saint
Chamas, commandant la Légion étrangère, a tenu à rendre hommage à cet
officier en ces mots :

« Mon général,
Il y a
quinze jours, nous visitions ensemble le chantier de ce qui sera dans
quelques jours le nouveau musée de la Légion. Vous me disiez sa richesse
et la qualité pédagogique qui s’en dégageait. Comme à votre habitude,
vous étiez serein, discret, fidèle et bienveillant.

Voilà des traits de caractère qui ont marqué votre vie militaire qui débute en octobre 1946.

Admis à l'école spéciale militaire interarmes en qualité de
saint-cyrien, promotion « Général Leclerc », vous avez fait le choix de
l'infanterie, du commandement des hommes.

En juin 1949,
vous rejoignez pour la première fois les rangs de la légion étrangère,
cette famille que vous allez servir et faire grandir avec une
indéfectible fidélité.

Lieutenant, vous servez à deux
reprises en Indochine où vous vous distinguez par votre esprit de
décision et votre sang-froid.

Trois citations, dont l'une à l'ordre de l'armée, récompensent votre attitude exemplaire au feu au cours de cette campagne.

De retour en Algérie, une courte pause vous permet de vous marier le
18 février 1955. Vous venez donc de fêter 58 années de mariage.


Nommé capitaine, votre sûreté de jugement, votre détermination et
votre aisance dans les situations difficiles, font de vous un chef
reconnu et admiré.

Trois citations supplémentaires,
dont l'une à l'ordre de l'armée, récompensent votre participation aux
combats en Afrique du Nord.


Votre connaissance des
légionnaires et de l’engagement opérationnel vous amènent naturellement à
prendre le commandement du 2ème régiment étranger de parachutistes en
août 1972 après en avoir été le chef des opérations.

En
1976, vous est confié le commandement du groupement de la légion
étrangère. A la tête d'une légion étrangère que vous modernisez, vous
vous attachez à améliorer la qualité du recrutement et de l'instruction
des légionnaires. La Légion, vous doit d’ailleurs aujourd’hui la
création du 4ème RE à Castelnaudary, école de formation et creuset de la
légion.


Nommé général en 1978, vous continuez à faire rayonner l’image de la légion étrangère.
Au
printemps 1980, vous accueillez à Aubagne un bataillon de
Saint-Cyriens, la promotion Général ROLLET. Votre charisme et votre
allure sèment alors de solides vocations d’officiers de Légion.


Alliant comme à votre habitude, sérénité, hauteur de vues et
clairvoyance, vous êtes choisi en 1980, pour assurer les fonctions
éminentes et délicates de chef de cabinet du chef d’état-major de
l’armée de terre. La ville de Marseille vous accueille enfin, avec le
grade de général de division, comme gouverneur militaire.


Vous êtes admis dans la 2ème section des officiers généraux le 17
janvier 1985, au terme d’une carrière de près de 39 années consacrées au
service de la France et de la Légion étrangère.

Six
fois cité, trois fois blessé, vous êtes grand officier de la légion
d’honneur et de l’ordre national du mérite. Splendidement décoré, vous
portiez d’ailleurs ces décorations avec une simplicité et une discrétion
qui ont toujours témoigné de votre engagement désintéressé au service
de la France.

Chef unanimement apprécié, Vous êtes
également homme de lettres passionné et résolument engagé au sein de
l’académie de Marseille, au 12ème fauteuil dans lequel vous succédez en
1992 à l’historien provençal Lucien GAILLARD.

Fidèle
parmi les fidèles, vous assurez la présidence du conseil
d’administration du domaine de la Vède à Auriol, de 1991 à 2000 et
présidez le comité d’éthique de la Fédération des sociétés d’anciens de
la Légion étrangère.

Cette semaine, vous vous êtes éteint, discrètement, modestement.


Au côté de votre épouse, de vos quatre enfants et de vos
petits-enfants, vos frères d’armes, vos subordonnés, vos successeurs, au
nom de l’armée française, de la légion étrangère et de tous ceux qui
auraient souhaité vous entourer aujourd’hui, nous allons vous rendre les
honneurs.

Nous disons adieu à un grand soldat à un
grand chef apprécié et incontesté, qui avait fait sienne au quotidien
notre devise d’Honneur et de Fidélité. »


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par commandoair40 le Mar 9 Avr - 9:29

Merci Christian ;

RIP .
avatar
commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1542
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Claire notre Marraine le Mar 9 Avr - 9:50

Merci Christian de nous avoir fait partager ce bel hommage à un grand Homme de la Légion, le général Goupil pour lequel la devise "Honneur et Fidélité" fut une constante de vie.
Claire
IN MEMORIAM
[img][/img]

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décès du général Goupil, ancien chef de corps du 2e REP et ancien COM GLE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum