Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Aller en bas

Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Message par Invité le Dim 12 Mai - 7:44

Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.





Le 5 mai, Janos Valko, adjudant-chef légionnaire au 5e R.E.I. , est tué au combat à 34 ans à Téniet-el-Haâd, dans l’Ouarsenis.

Né le 20.09.1925 à Aralmazajvaros en Hongrie, il s’engage le 04.03.1946 pour 5 ans dans la Légion Etrangère ; affecté au 1er
R.E. à Sidi-Bel-Abbès, il est nommé caporal le 11.11.1946 et sergent le
01.11.1947 ; du 21.05.1948 au 13.05.1950, il sert en Indochine au 3e
R.E.I. ; le 12.02.1949, à Na-Fac dans le Tonkin, il est blessé et, 3
mois plus tard, il obtient la croix de guerre des T.O.E. avec sa 1ère citation ; il débarque pour son 2e
séjour le 06.01.1951 ; il va se couvrir de gloire pendant quatre ans ;
il est décoré de la Médaille militaire à titre exceptionnel ; il est
nommé adjudant à titre exceptionnel le 16.04.1954 à moins de trente
ans ; il saute en parachute, pour la première et dernière fois, sur
Diên-Biên-Phu le 20.04.1954 ; il est cité 5 fois pendant ce 2e
séjour ; le 05.09.1955, il est affecté comme instructeur à
Sidi-Bel-Abbès ; il est fait chevalier de la Légion d’Honneur le
14.08.1956 ; il est naturalisé français le 16.10.1956 ; il rejoint le 5e
R.E.I. en 1958 ; il est nommé adjudant-chef le 01.10.1958 ; il est cité
à l’ordre de la Division le 20.02.1959 avec la croix de la V.M. Sa
Croix de Guerre des T.O.E. porte trois palmes et quatre clous ; sa Croix
de la Valeur militaire porte deux palmes et un clou. C’est le parrain
de la 83e promotion de l’E.N.S.O.A. en 1978.


Le 11 mai, Istram Szuts, adjudant légionnaire au 3e R.E.I., est tué au combat à 34 ans dans l’Ouarsenis.


en Hongrie le 10.08.1925 ; Chevalier de la Légion d’Honneur et médaillé
militaire ; adjudant à moins de 30 ans ; sa Croix de Guerre des T.O.E
porte une palme et six clous ; sa Croix de la Valeur militaire porte
deux palmes et trois clous.


Le 14 mai, près de Molière dans l’Ouarsenis, l’adjudant légionnaire parachutiste Laszlo Tasnady du 1er R.E.P. est tué au combat à 32 ans.


en Hongrie le 09.02.1927, il s’engage dans la Légion en 1946 ; il
effectue deux séjours en Indochine où il est trois fois blessé ;
adjudant au 1er R.E.P. à moins de 30 ans, il est blessé dans
la casbah d’Alger, le 24.09.1957 lors de l’arrestation du chef des
poseurs de bombes, Yacef Saadi ; lors de la Bataille des frontières en
février 1958, il met au point une méthode d’assaut pour les voltigeurs
mis en rang : volée de grenades suivie d’un bond en avant avec balayage
aux P.M., et ainsi de suite ; déjà médaillé militaire et chevalier de la
Légion d’Honneur, il est promu à titre posthume officier de la Légion
d’Honneur avec attribution de la croix de la Valeur militaire avec
palme. Sa Croix de Guerre des T.O.E. porte une palme et quatre clous ;
sa Croix de la Valeur militaire porte six palmes et un clou.


Trois
maréchaux de la Légion Etrangère, trois jeunes adjudants, trois
Hongrois, tombent au combat dans l’Ouarsenis : l’adjudant Istram Szuts
du 3e R.E.I., l’adjudant Laszlo Tasnady du 1er R.E.P. près de Molière, et l’adjudant-chef Janos Vasko du 5e
R.E.I. ; tous trois avaient la Légion d’Honneur et la Médaille
Militaire ; à eux trois, ils ont 34 citations dont 15 palmes et 8
blessures.


Le 22 mai 1959, à Sidi-Bel-Abbès,
conscient de ce que la Légion Etrangère doit aux meilleurs des
légionnaires, aux sous-officiers, le colonel Albert Brothier organise
une des plus émouvantes cérémonies qu’ait connue la Légion Etrangère.
Escorté par une foule militaire et civile que précèdent seize
adjudants-chefs, tous décorés de la Médaille Militaire, l’adjudant
Laszlo Tasnady rejoint ses deux frères hongrois dans leur dernière
demeure.


Au Musée de la Légion à Aubagne, une vitrine de leurs décorations rappelle aujourd‘hui leur souvenir et leur exemple.

Jean Balazuc.


Sources principales :



  • Je ne regrette rien du capitaine Pierre Sergent,
  • La Guerre dAlgérie et Les parachutistes de la Légion du capitaine Pierre Montagnon
  • Debout la Légion du commandant Charles Hora.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Message par commandoair40 le Dim 12 Mai - 8:34

Merci Christian ,

Bien triste et tout cela pour Rien .

Honneurs a ces Grands Soldats .
avatar
commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1542
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Message par Claire notre Marraine le Dim 12 Mai - 19:22

En 1959, à SBA,j'ai assisté à cette émouvante cérémonie, avec ma famille.
C'étaient de fiers Magyars comme mon père, ils avaient trouvé une nouvelle Patrie en s'engageant dans la Légion, une Patrie qu'ils ont aimée à la vie-à la mort. IN MEMORIAM
Claire

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Message par legion76 le Lun 13 Mai - 17:22





Oui, bien triste souvenirs !!!!

J'ai beaucoup entendu parler, au tour de moi, de ctte période.

Quelque livres évoque ce triste épisode !!!!



Merci pour ce partage.

Cordialement, éric.
avatar
legion76
Admin
Admin

Localisation : aix en provence
Messages : 746
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 1959 : la Légion Etrangère perd trois de ses maréchaux dans l’Ouarsenis.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum