Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

» Mardi 7 janvier 2014
Mar 7 Jan - 13:00 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Vendredi 19 Juillet 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vendredi 19 Juillet 2013

Message par Invité le Ven 19 Juil - 6:17

Vendredi 19 Juillet 2013
200 eme jour de l'année.
29eme semaine de l'année.

Bonne fête aux :

Arsène : Le prénom Arsène a pour origine le prénom grec Arsenios.

Offrez-lui des fleurs !

Voir aussi les Jours Fériés
Phase de la lune
Vendredi 19 Juillet 2013

Lune Gibbeuse ascendante
Voir le Calendrier lunaire
Prochaines phases
Pleine Lune Lundi 22 Juillet 2013
Dernier Quartier Lundi 29 Juillet 2013
Nouvelle Lune Mardi 06 Août 2013
Premier Quartier Mercredi 14 Août 2013


Ephéméride
Vendredi 19 Juillet 2013
19-07-1870 : Déclaration de guerre à la Prusse.

19-07-1900 : Inauguration à Paris, de la ligne de métro n°1, Nation-Etoile.

19-07-1903 : Création du premier tour de France cycliste.

19-07-1976 : Spaggiari organise la casse du siècle à la Société Général de Nice.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vendredi 19 Juillet 2013

Message par Gibert j le Ven 19 Juil - 7:20

Bonjour Christian et a tous.
 Paris,ciel bleu,22°
Passez une bonne journée.

Christian.............................

Gibert j

Localisation : Ilede France (92)
Messages : 1291
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vendredi 19 Juillet 2013

Message par Claire notre Marraine le Ven 19 Juil - 11:34

Bonjour à toutes et tous! Merci Christian et Gibert!
Grand soleil, chaleur un peu lourde...prenons donc le temps  de faire un p'tit tour en sous-marin!
Claire

LE TEMERAIRE

 
 France


Le Redoutable, premier des SNLE français entra en service le 1er décembre 1971.


Missiles M45 et M51 dans des coques de SNLE (classe Le Redoutable, à gauche) et de SNLE-NG (classe Le Triomphant, au milieu), UGM-133 Trident II américain à droite.
Les SNLE de la force océanique stratégique forment l'une des deux composantes actuelles de la stratégie de dissuasion nucléaire française, avec les moyens aéroportés de la force aérienne stratégique et de l'aviation navale. L'atout principal du SNLE réside dans sa discrétion acoustique.
Depuis le lancement de ce programme dans les années 1960, la base opérationnelle des SNLE français est l’Île Longue dans la rade de Brest.
La décision de construire un sous-marin diesel destiné aux essais des futurs missiles mer-sol balistique stratégique français est prise le 6 décembre 1960. Le Gymnote (S655) de 3 000 tonnes qui servira de banc d'essai pour ce système d'arme sera construit avec les tronçons avant et arrière du projet abandonné de SNA Q 244 et équipé de quatre tubes verticaux lance-missiles. Il entre en service le 17 octobre 1966 et sera désarmé le 1er octobre 1986[21].
La première classe de SNLE français fut la classe Le Redoutable de 7 500 t dont la mise sur cale de la tête de série a été autorisée en mars 1963 ; la construction débuta en 1964 à l'arsenal de Cherbourg et il fut lancé le 29 mars 1967 en présence du président Charles de Gaulle. Ses essais débutèrent en 1969 et il entra finalement en service le 1er décembre 1971.
Six sous-marins de cette classe pouvant emporter seize missiles balistiques furent construits :

  • S 611 Le Redoutable (entré en service en 1971, retiré du service en 1991)


  • S 612 Le Terrible (1973-1996)


  • S 610 Le Foudroyant (1974-1998)


  • S 613 L'Indomptable (1976-2003)


  • S 614 Le Tonnant (1980-1999, premier sous-marin équipé de M2)


  • S 615 L'Inflexible (1985-2008, premier sous-marin équipé de M4)


En novembre 1987, ces SNLE représentent une puissance de destruction de 44 mégatonnes[22].
Quatre SNLE de nouvelle génération (SNLE/NG) de la classe Le Triomphant de 12 600 t sont en service en 2010 dans la force océanique stratégique de la marine nationale française:

  • S616 - Le Triomphant (en service depuis 1997)

  • S617 - Le Téméraire (en service depuis 1999)

  • S618 - Le Vigilant (en service depuis 2004)

  • S619 - Le Terrible présenté le 21 mars 2008, est entré en service fin septembre 2010 pour remplacer L'Inflexible, dernier SNLE de la classe Le Redoutable, désarmé en janvier 2008.


Le système d'armes des SNLE-NG est composé de :

  • 16 missiles M-45 avec têtes TN75 (dissuasion nucléaire). Le missile M-51, d'une portée accrue, a succédé au missile M-45 en 2010 ;

  • 4 tubes de 533 mm pour torpilles F17mod2 et missiles Exocet SM39 (missile anti-navire).



Les vecteurs sont, dans les années 2000, 64 missile mer-sols balistique stratégique M45 qui devraient être remplacés dans les années 2010 par 60 M51, soit 3 lots de missiles pour 4 sous-marins La mission d'un SNLE français est simple : quitter son port d'attache, de la façon la plus discrète possible, puis rester indétectable tout au long de sa mission pour pouvoir à tout moment déclencher le feu nucléaire, sur ordre du président de la République française.
La procédure de tir des missiles nucléaires est la suivante : dès réception de l'ordre présidentiel et des codes de tir, le commandant du SNLE et son second introduisent les « clés » de tir puis lancent les missiles qui partent alors sur leurs cibles (personne à bord du sous-marin ne connait la destination des missiles, pas même le commandant). Il existe deux « clés » de tir, afin de limiter le risque humain (dépression, tendance suicidaire, folie passagère…).
Une mission de patrouille dure environ 10 semaines, au cours de laquelle le SNLE doit rester indétectable. Les 100 à 130 hommes d'équipage vivent donc confinés dans le sous-marin, sans pouvoir donner de leurs nouvelles à leurs proches. Pour des raisons de discrétion acoustique, la télémédecine est proscrite : en cas de problème de santé, un médecin-chirurgien, assisté de deux infirmiers dont un anesthésiste, peut les opérer à bord du SNLE.
Source Wikipedia

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vendredi 19 Juillet 2013

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum