Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

» Mardi 7 janvier 2014
Mar 7 Jan - 13:00 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Discution du 12/12/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discution du 12/12/2013

Message par Invité le Jeu 12 Déc - 8:28

Jeudi 12 Décembre 2013
346 eme jour de l'année.
50eme semaine de l'année.

Bonne fête aux :

Chantal : Chantal est un prénom latin.
Chantale : Chantale est un prénom latin.
Corentin : Corentin est dérivé du prénom breton Kaourant.
Jeanne FC
Paquita

Offrez-lui des fleurs !

Voir aussi les Jours Fériés
Phase de la lune
Jeudi 12 Décembre 2013

Lune Gibbeuse ascendante
Voir le Calendrier lunaire
Prochaines phases
Pleine Lune Mardi 17 Décembre 2013
Dernier Quartier Mercredi 25 Décembre 2013
Nouvelle Lune Mercredi 01 Janvier 2014
Premier Quartier Mercredi 08 Janvier 2014
Ephéméride
Jeudi 12 Décembre 2013
12-12-1799 : Bonaparte Premier consul.

12-12-1893 : Naissance de l'acteur américain Edward G.Robinson.

12-12-1915 : Naissance du "crooner" américain Franck Sinatra.

12-12-1923 : Mort de l'écrivain Raymond Radiguet.

12-12-1937 : Naissance du chef d'orchestre Roberto Benzi.

12-12-1998 : Libération de Vincent Cochetel, délégué du Haut-Comissariat pour les réfugiés dans le Caucase, 317 jours après son enlèvement.DIS

Le Point.fr - Publié le 12/12/2012 à 00:00 - Modifié le 12/12/2013 à 00:00
Crevant la dalle sur la route de Jérusalem, les Francs n'ont pas d'autre choix que de manger de la viande humaine.

En route pour Jérusalem, les milliers de croisés crèvent la dalle autant que des adeptes du régime Dukan. Rien à manger dans ce pays écrasé par le soleil, sinon des sauterelles. Ils ont fait bombance à Antioche quelques semaines plus tôt, mais, depuis, ils ont épuisé leurs provisions. Sous la conduite de Bohémond de Tarente et de Raymond de Saint-Gilles, ils poursuivent néanmoins leur chevauchée vers le sud. Au passage, ils massacrent et pillent allègrement les populations locales. "Ne vous plaignez pas !" rigole Bohémond. "Il est où l'avion?" lui répond François Hollande, affamé...

Fin novembre 1098, les troupes chrétiennes commencent à se rassembler devant Ma'arrat, une modeste cité vivant de l'agriculture : vigne, olives et figues. Ils sont bientôt plusieurs milliers de croisés à faire le siège de la ville. Dans un premier temps, les habitants ne s'affolent guère, persuadés d'être à l'abri derrière les épaisses murailles protégées par un profond fossé. D'autant qu'en juillet, ils ont mis en déroute la petite armée de Raymond Pelet, seigneur d'Alès, venu lancer un premier assaut.

Mais, cette fois-ci, l'armée croisée commandée par Bohémond et Raymond de Toulouse est infiniment plus nombreuse. L'hiver approchant et la faim se faisant de plus en plus féroce, les chefs chrétiens n'ont pas de temps à perdre dans un long siège. Ils multiplient les attaques. Durant vingt jours, les habitants de Ma'arrat les contiennent héroïquement. Les croisés deviennent enragés. Ils imaginent des montagnes de nourriture à l'intérieur de la cité. Des mezze en pagaille. En attendant, ils se nourrissent sur l'ennemi. L'un des croisés, Foucher de Chartres, écrira dans son histoire des Croisades : "Je ne puis redire sans horreur comment plusieurs des nôtres, transportés de rage par l'excès du besoin, coupèrent un ou deux morceaux de fesses d'un sarrasin déjà mort et, se donnant à peine le temps de les rôtir, les déchirèrent de leurs dents cruelles." À la grande fureur de Yves Camdeborde de MasterChef car aucun ne pense à mettre du piment d'Espelette...

Enfants sur des broches

Finalement, le 11 décembre, les croisés parviennent à franchir la muraille en utilisant une tour en bois. Les défenseurs refluent en masse vers le centre de la ville. Comme le jour tombe, ils supposent que les chrétiens arrêteront de combattre pour attendre le lendemain matin. Erreur. Ils poursuivent le combat. Le 12 décembre 1098, les chefs de la cité font savoir à Bohémond qu'ils sont prêts à négocier. Celui-ci leur fait dire qu'en cas de reddition immédiate et totale, tous auront la vie sauve. Malgré les conseils de Mohamed Merah de poursuivre le combat, les habitants de Ma'arrat déposent les armes. Comme si on pouvait faire confiance aux promesses d'un chrétien ! Les musulmans sont aussitôt massacrés jusqu'au dernier. Même Bachar el-Assad est dégoûté, au point d'en appeler aux Nations unies. Les chroniques parlent de 20 000 morts. Les croisés sont cruellement déçus, car Ma'arrat compte peu de provisions. En tout cas, pas de quoi rassasier tous les soldats, qui se mettent à regarder les morts d'un oeil gourmand.

Cyril Lignac propose deux ou trois recettes. Rodolphe de Caen note : "À Ma'arrat, nos troupes font bouillir les païens adultes dans des chaudrons ; ils ont empalé les enfants sur des broches pour les dévorer grillés." Charmant. La réputation gastronomique française en prend un rude coup.

Les massacres des croisés et leur cannibalisme font une profonde impression sur les peuples du Moyen-Orient. Durant des siècles, les Occidentaux vont conserver une réputation de grande férocité et de cannibalisme. Vis-à-vis des sarrasins, mais aussi des juifs, et même des chrétiens orthodoxes, dont certains passent également à la casserole. La littérature arabe va jusqu'à prétendre que cette grande bouffe n'a pas été provoquée par la seule faim, mais également par le besoin de ravaler le musulman au rang d'animal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discution du 12/12/2013

Message par Gibert j le Jeu 12 Déc - 13:21

ok  ok  ok 
      
 

Gibert j

Localisation : Ilede France (92)
Messages : 1291
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum