Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Nord 2501 EmptyVen 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Nord 2501 EmptyMar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Nord 2501 EmptyMar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Nord 2501 EmptySam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Nord 2501 EmptyLun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Nord 2501 EmptyDim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Nord 2501 EmptySam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Nord 2501 EmptySam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Nord 2501 EmptyVen 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Nord 2501 EmptyJeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Nord 2501 EmptyJeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Nord 2501 EmptyMer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Nord 2501

Aller en bas

Nord 2501 Empty Nord 2501

Message par Invité le Sam 12 Déc - 19:38

Communément appelé Noratlas, était un avion de transport militaire français. Il s'agissait d'un bimoteur bipoutre à ailes hautes, réalisé par Nord-Aviation à la fin des années 1940. Construit à un peu plus de 400 exemplaires, dont certains destinés au transport civil de passagers, il a été utilisé par une dizaine de pays jusqu'à la fin des années 1980.

Nord 2501 N250110


Conception


En 1947, un appel d'offre est lancé pour un avion de transport destiné à équiper l'Armée de l'Air française d'un appareil moderne en remplacement des différents avions qu'elle utilisait à l'époque. Le projet Nord 2500 proposé par Nord-Aviation est retenu et deux prototypes sont commandés en 1948. Le premier d'entre eux fait son vol inaugural le 10 septembre 1949 sur l'aérodrome de Melun-Villaroche, équipé de deux SNECMA Gnome et Rhône 14R de 1 600 ch chacun.
Appelé Nord 2501, le deuxième prototype est équipé de moteurs beaucoup plus puissants, des Bristol Hercules 739 de 2 040 ch fabriqués sous licence en France. Il fait son premier vol le 20 novembre 1950 et les deux prototypes entrent alors dans le programme d'essai destiné à valider leur utilisation. L'accident du second prototype le 6 juillet 1952 (voir plus bas) ne remet pas en cause le projet et c'est la formule 2501 qui est finalement retenue.
Le premier avion de série décolle le 24 novembre 1952 et est livré en juin 1953 à l'Armée de l'Air, qui reçoit au total 208 exemplaires sur les 425 construits. Les autres Noratlas sont exportés en Allemagne (qui fabriquera 124 Nord 2501-D sous licence et en assemblera 57 autres, après en avoir reçu 25 construits en France, en Grèce (52 avions neufs) en Israël (6 avions neufs + 16 ex-allemands), et au Portugal (6 avions neufs + 26 autres d'occasion de diverses origines) ou vendus à des compagnies civiles comme Air Algérie.
Au fil du temps, les Noratlas sont revendus d'occasion par leurs différents propriétaires et équipent divers pays africains comme l'Angola, Djibouti, le Mozambique, etc... Aujourd'hui, le dernier Noratlas en état de vol est basé en France, sur l'aéroport de Marignane, où il est mis en œuvre par l'association Le Noratlas de Provence qui a réussi à le faire classer Monument Historique en 2006. Son premier vol fût effectué le 24 mai 1956. Il est passé successivement par les escadrons suivants: Touraine, Sahara, C.I.E.T, Anjou, G.A.M.O.M 88, Bigorre, C.I.F.A.S, Vercors.

Nord 2501 N2501f10
Versions




  • Nord 2500 : premier prototype avec moteurs SNECMA Gnome et Rhône R14
  • Nord 2501 : second prototype et avions de série avec moteurs Bristol Hercules 739. Certains avions ont été modifiés par la suite pour la guerre électronique, l'entrainement à la radio navigation, etc...
  • Nord 2501-D : version construite sous licence en Allemagne par Weserflugzeugbau (WFB) (devenu ensuite VFW) à Brême et par HFB à Hambourg
  • Nord 2502 : version destinée au transport civil (47 passagers, équipée de deux Turboméca Marboré IIE de 400 kg/p en bout d'aile)
  • Nord 2503 : version équipée de moteurs Pratt & Whitney R 2800 (1 seul prototype)
  • Nord 2504 : adaptation du Nord 2502 pour la formation à la lutte anti-sous-marine (1 seul exemplaire)
  • Nord 2506 : adaptation aux terrains sommaires et augmentation de l'autonomie (2 prototypes)
  • Nord 2507 : adaptation aux missions de sauvetage en mer (jamais construit)
  • Nord 2508 : Nord 2503 équipé de 2 réacteurs Marboré en bout d'ailes (2 prototypes)


Nord 2501 280px-10
Engagement


Le Nord 2501 arriva trop tard dans l'armée française pour participer réellement à la guerre d'Indochine et ne fut utilisé que tardivement pour quelques opérations humanitaires. Il est par contre engagé pendant la guerre d'Algérie, la crise du canal de Suez, la crise de Bizerte, et lors de diverses opérations humanitaires en Afrique. Les Noratlas militaires sont même utilisés en mai 1968, en remplacement des avions civils cloués au sol par les grèves.
Les avions allemands participent également à plusieurs opérations humanitaires en Afrique ou en Turquie.
Le Portugal engage ses Noratlas en Angola et au Mozambique.
En Grèce, 15 Nord 2501 participent dans la nuit du 21 au 22 juillet 1974 à l'opération NIKI, visant à contrer le débarquement turc à Chypre du 20 juillet. Deux d'entre eux seront abattus en vol, deux autres détruits au sol

souvenir