Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

OMLT Operational Mentoring Liaison Team

Aller en bas

OMLT Operational Mentoring Liaison Team

Message par Admin le Lun 14 Déc - 9:23

OMLT est l'acronyme anglais de Operational Mentoring and Liaison Team.

Au sein de la Force internationale d'assistance et de sécurité de l'OTAN en Afghanistan, les OMLT sont de petites équipes de cadres et de spécialistes regroupant une cinquantaine de personnels dont le rôle est de conseiller les militaires de l'armée nationale afghane (ANA) pour développer l’instruction et l’entraînement (mentoring en Anglais) et permettre à ces unités de bénéficier des appuis (feu, aérien, renseignement) directs de l'ISAF lorsqu'elles sont engagées au combat.

Les OMLT sont la déclinaison multinationale du système américain de Embedded Training Team, qui prévoit l'exécution par des forces "régulières" de la mission d'encadrement et de conseil au niveau tactiques d'unités de l'armée locale, mission techniquement réservée jusqu'alors aux forces spéciales[1].

Le concept des OMLT fait partie intégrante de l'ISAF, au même titre que l'action militaire et les Provincial reconstruction teams (PRT)

Profitant du transfert de responsabilités de la région de Kaboul à la Turquie au 1er novembre 2009 et affichant une volonté affirmée de poursuivre son action, la France va redéployer son dispositif dans la région Est de l’Afghanistan. Le but est de rationnaliser le déploiement français dans la zone Surobi – Kapisa.

C’est dans ce cadre, que le 14 octobre a eu lieu le transfert d’autorité réciproque entre les OMLT françaises (operational mentoring and liaison team) de la 1ère brigade du 201e corps de l’armée nationale afghane et leurs homologues américains, les ETT (embedded training team) de la 3e brigade du 201e corps. Les OMLT françaises sont maintenant déployées dans le district de Surobi et dans la province de Kapisa auprès des kandaks (bataillons) de la 3e brigade, en lieu et place des ETT américains, qui opèrent désormais en Wardak et Logar auprès des kandaks de la 1ère brigade : le premier pas d’un redéploiement permettant à chacun d’opérer dans sa zone de responsabilité nationale.

Cette cérémonie, présidée par le général Karimi, chef des opérations du ministère de la défense afghan, s’est déroulée à Darulaman au Sud de la province de Kaboul, en présence du général Druart, commandant le Regional Command Capital et représentant du chef d’état-major des armées sur le théâtre, du général Raim Wardak commandant le 201e corps afghan et des gouverneurs du Wardak et du Logar.

Pour les 5 OMLT, soit 220 Français qui mentorent les 2000 militaires afghans, cette cérémonie symbolise également un retour aux sources car la mission de mentoring de la 1re brigade du 201e corps de l’armée nationale afghane a commencé en 2006 en Kapisa. C’est seulement depuis plus d’un an qu’elle s’est poursuivie dans le Wardak et le Logar, au sud de la province de Kaboul.

Jour après jour, les OMLT ont transformé chaque Kandak de la brigade en unités autonomes et adaptées à la lutte contre l’insurrection. Un mentoring qui a fait ses preuves puisque la 1ère brigade du 201e corps a été et restera la première brigade de l’armée nationale afghane à avoir été certifiée au niveau le plus élevé de capacité opérationnelle par la force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS).

En Surobi et en Kapisa, les OMLT françaises s’attacheront à réaliser le même travail avec la 3e brigade du 201e corps afin qu’elle atteigne dans les meilleurs délais une totale autonomie.