Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Jargon Militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jargon Militaire

Message par Admin le Mar 15 Déc - 8:30

Avec la conscription, l'armée a constitué en France un creuset culturel. Se trouvaient mélangés dans les mêmes unités des Parisiens, des Occitans, des Bretons ou des Alsaciens. Il se développa un vocabulaire spécifique que l'on peut qualifier d'argot.

Outre cela, de nombreuses expressions typiquement militaires ont été créées

par association d'idées
par extension de sens de termes utilisés dans un sens bien précis, généralement dans un domaine spécialisé.
par détournement du sens de termes génériques
par transcription de termes empruntés aux langues étrangères, termes argotiques utilisés par les populations autochtones des anciennes possessions françaises. arabe, indochinois, patois africains. par exemple : chaoui, chibani, baobao, ...
par exagération du sens

A.N.P. : Appareil Normal de Protection, ou masque à gaz
Artiflot: Artilleur.
Asperge : obstacle du parcours d'audace, poteau métallique verticale à enlacer pour descendre comme les pompiers.
Bat d'Af' : soldat des bataillons d'Afrique, unités disciplinaires
Bazane : surnom donné à la "cavalerie" en général, qu'elle soit à cheval ou blindée. La basane était le cuir fin qui doublait extérieurement les culottes des cavaliers pour limiter le frottement sur la selle.
biffe : surnom donné à l'infanterie. L'appellation est née au 19eme siècle quand Marins, Marsouins et Bigors, fiers de leur tenue impeccable (dont ils étaient propriétaires), reprochaient aux soldats de l'armée de terre d'être habillés comme des chiffonniers (biffin en argot). Par extension, "faire de la biffe" consiste à s'entraîner au combat d'infanterie.
Biffe: l'infanterie
Biffin: soldat de l'infanterie, fantassin.
Bigor : artilleur des Troupes de marine, ex-artillerie coloniale
B.M.C.: initiales de Bordel Militaire de Campagne.
Bricard : surnom des Brigadiers, équivalents des caporaux pour la cavalerie et le train des équipages
Chasse-bite : chasseur à pied ou alpin
chapeau chinois : enseigne à clochettes de la fanfare de la Légion étrangère son origine est turque mais son nom vient du cône inversé qui supporte les clochettes ;
Clairon : fusil d'assaut FAMAS.
Colo : désigne les Troupes de marine, anciennement troupes coloniales
Casquette en peau de locomotive: casque lourd
Coup-de-bouc : Salut pratiqué lorsque le militaire est découvert : tête droite, haussement du menton en direction de la personne saluée
Culs-de-plomb : surnom donné aux équipages de chars,
Dieux : surnom donné aux membres du Cadre Noir de Saumur,
DZ : Drop Zone, zone de parachutage.
EVAT : Engagé Volontaire de l'Armée de Terre
EVSO : Engagé Volontaire Sous-Officier
Fraise des bois : Parachutiste
Joyeux : soldat des bataillons d'infanterie légère d'Afrique, unités disciplinaires
Kébour ou kibour: képi
Lance-boulettes : surnom donné aux artilleurs,
Lance-Patates: lance-grenades
Lézards : surnom donné aux paras pendant la guerre d'Algérie
Longs-nez : pareil que définition précédente,
Longues Capotes : surnom donné aux fantassins,
Margis / margis-chef : maréchal des logis / maréchal des logis-chef
Marsouin : fantassin des troupes de marine, ex-infanterie coloniale
Metro : désigne les unités n'appartenant pas aux troupes de marine de l'armée de terre
Nana (la) : fusil-mitrailleur AA.52
Plaque à vélo : surnom donné au brevet parachutiste
Pousse-Cailloux : fantassin,
P'tits gris : ou graisseux, surnoms donnés aux soldats de l'arme du matériel de l'armée de terre en référence à la couleur de leur képi et de leur plastron d'arme à l'origine.
RICR ou Rasquette : Ration Individuelle de Combat Réchauffable
Riz-Pain-Sel : surnom donné aux membres de l'Intendance,
Tala : se dit d'un officier catholique militant parce qu'il 'va-t-a-la messe'.
Talo : se dit d'un officier protestant militant parce qu'il 'va-t-a-l'office'.
Tarte : surnom du large béret porté par les chasseurs alpins,
tenue "léopard" : tenue-treillis camouflée portée par les paras en Algérie,
Tringlot : soldat du train des équipages
Trouffion: Soldat
TTA : Conforme, réglementaire. Les Textes Toutes Armes sont numérotés TTA 150, etc.
Turco : soldat des tirailleurs algériens, tunisiens ou marocains.
VDAT : Volontaire de l'Armée de Terre
Ventilo ou Ventilateur : surnom donné à l'hélicoptère pendant la guerre d'Algérie
Zéphyr : soldat des bataillons d'Afrique, unités disciplinaires

ou plus courant et toujour alphabétiquement :
ANPVP: Appareil Normal de Protection à Vision Panoramique, (remplace le ANP).
AD : abréviation d'À disposition, ce qui signifie que l'officier commandant l'unité n'a rien programmé pour la journée, et qu'il laisse la troupe à disposition d'un subalterne. D'une manière moins formelle, lorsqu'un soldat est AD, c'est qu'il est tranquille, lorsque il est "AD perso", il n'a rien à faire.
'Affirmatif : Pour dire "oui". Négatif pour dire "non" mieux perçu à la radio.
Aspi ou Aspouille : Aspirant.
Aspirine : aspirant de sexe féminin.
Banane : décoration ou médaille ("secouer le bananier" = distribuer des médailles ou des citations).
BP : Bulletin de Punition.
Barda : sac à dos ou sac à paquetage. Ensemble de l'équipement fourni (le fourniment) au soldat par le fourrier, et qu'il doit se coltiner.
Bastos : balle de fusil ou de pistolet, par extension, projectile.
Biffin : dans l'armée de Terre, soldat de l'infanterie. Dans les autres armées, désigne tout soldat de l'armée de Terre.
Bleu ou Bleu bite: soldat ayant peu de temps d'armée. Provient de la période révolutionnaire pendant laquelle les soldats de l'ancienne armée du roi avaient encore les uniformes blancs, alors que les conscrits étaient en bleu.
Bras cassé : (péjoratif) un militaire très peu doué, surnom du Fourrier.
Bulle : "coincer la bulle" : ne rien faire, expression venant à l'origine des niveaux à bulle du mortier qu'il faut caler à l'horizontale pour viser.
Bosniaque : Adjectif. Peu orthodoxe. Quelquefois risqué.
Cabot : caporal
Cafard flytoxé (position du) : Posture fœtale, souvent employé suite à un excès d'alcool.
Campo : synonyme de AD.
Casque à pointe ou casque à boulons : militaire à l'esprit borné.
Chibani : Mot arabe signifiant "L'ancien". Désigne le plus ancien militaire d'un groupe, d'une compagnie. Dans l'armée de l'air, cela signifie le plus expérimenté des pilotes.
Chat maigre : quelqu'un de maigre mais musclé.
Chat noir : malchanceux, qui attire la poisse sur tout ce qu'il touche et/ou côtoie .
Chouf, Chouffa : anciennement la vigie, dans la marine, aujourd'hui un quartier-maître de première classe. Dans le combat d'infanterie, le chouff est une "sonnette" qui donne l'alerte.
Chouffer : Vient de l'arabe regarder, action de surveiller, observer ou ne rien faire.
Comanche : Commandant (grade).
Colo : Soldat des troupes de marine appelées troupes coloniales avant 1958).
Colon : Colonel.
Crapahuter : marcher en terrain de combat ; vient de crapaud, prononcé "crapahu" dans la prononciation de l'ESM en référence à la démarche dudit animal.
Gonfleurs d'hélice : surnom donné au personnel de l'Armée de l'Air et de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre, voire section armée de l'air pour spécificité. Provient du fait que les premières hélices a pas variable nécessitaient un gonflage d'une sorte de vessie afin d'avoir un pas adapté au décollage. S'applique plus précisément aux "rampants" qui ne volent pas.
Crocodile : stagiaire étranger, plus particulièrement africain.
Décaler : Démarrer, argot des sapeurs-pompiers de Paris. Remonte à l'époque où leurs véhicules, à traction hippomobile, étaient, en permanence, attelés et prêts à partir, devant la caserne. Il suffisait d'ôter les cales sous les roues, d'où l'expression, qui a survécu à la disparition des chevaux dans la brigade.
Déf' Nat' : médaille de la Défense nationale, appelée aussi Cochonou ou Hernu cross.
Droper : on dit: "droper le djebel" ; terme para pour "crapahuter". Provient de l'anglais "to drop" : sauter (en parachute). Par extension, se presser.
Falot ou Phalot : Tribunal Militaire.
Faire du Trou : faire de la prison pendant son temps d'armée.
Fell, fellouze ou fella : Contraction de fellag désignant le combattant nord africain opposé à la présence française.
FOMBECLOT Fond, Ombre, Mouvement, Bruit, Éclat, Couleur, Lumière, Odeur, Trace : moyen mnémotechnique de retenir les différents éléments essentiels au camouflage.
Il s'agit d'employer les même motifs et couleurs que le fond du terrain, pas de forme qui se détache (donc rompre les formes anguleuses ou longues, comme le bras), dissimuler ses mouvements qui sont tout de suite plus visibles, éviter les éclats, donc les matières brillantes, supprimer bruit, odeur (corporelle, de cuisine, de fumée) et traces de passage, comme déchets ou munitions.

La Foure et le Fourrier : le magasin d'habillement et son responsable surnommé aussi le "fourrien".
Gégène : génératrice électrique pour alimenter un émetteur radio, parfois utilisée pour "torturer" : "passer à la gégène". Autre sens : officier général.
Général quart de place : Un grade de général obtenu seulement au moment de la mise à la retraite (permettant de garder 75% de réduction sur le tarif SNCF).
Fraise des bois : parachutiste, en raison de la tenue de camouflage et du beret rouge.
Gibbon : nom donné au officier du contrôle aérien par analogie à cette race de singe qui a la particularité de monter à la tête des arbres pour surveiller les alentours.
Gnouf : prison militaire.
Godobé : voleur, escroc.
Graisseux : personnel d'entretien.
Gros : unité de compte élémentaire des jours d'arrêts de rigueur (voir "perle)
Grosse : (péjoratif) ma grosse : ma femme. Par extension, une grosse : une femme.
Grailler : manger, garnir un chargeur avec des munitions.
Guetteur aérien (être en position du) : prendre un repos bien mérité... ou non ! E^tre allongé sur le dos sans rien faire (voir buller).
Guitoune : tente de campagne.
Hernu Cross : Médaille de la défense nationale, car elle a été instaurée (initialement pour les appelés) lorsqu'il était ministre de la Défense.
(la) Jaune : Médaille Militaire, à ne pas confondre avec le "jaune".
Juteux : Adjudant.
Juteux-chef : Adjudant-Chef.
Kékés : brousailles, buissons. Se planquer dans les kékés. S'emploi uniquement au pluriel.
Kommandantur ou Kommandantura : L'État-Major.
LH : Légion d'Honneur ou "la Rouge"
Lieute : Lieutenant.
Lieute-co : lieutenant-colonel.
LZ : Landing Zone : zone de poser pour un hélicoptère; se dit "DZ" ou dropping zone pour la zone de poser de parachutistes.
Mage : Major (grade).
Margis : Maréchal des Logis (grade).
MDR : Militaire Du Rang.
Mef (taper la) : être vigilant.
MM : médaille militaire.
Nay ou 'nyat : Djiboutienne
Niakoué, niak : issu du vietnamien nhà quê (niah-koué, « paysan », « villageois », « péquenaud » : paysan indochinois (sens péjoratif).
Ordinaire (l') : désigne ce qu'on appelle ailleurs la cantine, au profit seuls des militaires du rang.
Padre : aumônier militaire catholique.
Pailleux : militaire exerçant ses fonctions dans un bureau
Paquo : paquetage.
Para: parachutiste.
Pandores : surnom donné aux gendarmes.
Passer au trapèze : se faire réprimander, ou punir.
Prendre un coup de douze : subir des reproches, justifiés le plus souvent.
PC : Poste de Commandement.
Peau de bouc : inscription au registre des punition "Etre mis sur la peau de bouc".
PEK's ou Pékin : civil (signifie privé de).
Pécule : Prime touchée par un militaire partant à la retraite avant sa limite d'age. Avance de solde (salaire) touche pour départ à l'étranger en général.
Pélo : obus, par extension tout projectile d'un calibre supérieur à 20 mn.
Percevoir : Recevoir du matériel en rapport avec la mission à venir (ex : Perception des ANP).
Pétarder : dépasser une limite (de temps, d'horaire).
Percuter : comprendre immédiatement la situation (également utilisé dans le monde civil).
Perle : unité de compte élémentaire des jours d'arrêts simples (voir "gros").
Pit, Pitaine, Pitoune: capitaine.
Premier cul : distinction soldat de 1ère classe.
Pucelle : insigne régimentaire métallique porté sur la poitrine. Tient son nom de la pratique du "dépucelage" qui consiste à patiner (casser, limer, poncer, tordre) un insigne fraîchement reçu pour faire croire que l'on n'est pas un "bleu". Autre version : le fait de devoir percer la plaquette de cuir pour y fixer l'insigne....
Placard : réductions des décorations et médailles arborées sur la poitrine sous forme de rubans accolés.
Poireau : officier général.
Prendre la quille : date de l'époque ou l'administration pénitentiaire était rattaché au ministère de la marine. Quand les fonctionnaires des bagnes de Guyane rentraient en métropole, ils prenaient un bateau baptisé "la quille". Par extension de nos jours, cela veut dire prendre sa retraite.
Ramier : Se dit d'un militaire fainéant, qui cherche à tout éviter aux fins de ne pas être ennuyé.
Rampant : (péjoratif) personnel au sol par opposition aux personnel navigant (PN).
Raquette : Surnom du salut effectué lorsque le militaire est couvert (main droite se portant à hauteur de la tempe, doigts tendus, paume visible, dans l'axe du bras, lui-même presque à l'horizontale).
R.A.S : pour rien à signaler souvent prononcé rasse. Généralement suivi de "dans le thalweg" ou "en tourelle", la seconde expréssion étant propre à l'ABC.
Race des seigneurs : grade de Caporal-Chef.
Rata : la nourriture.
Reptile : jeune soldat, car il rampe souvent à cause de bêtises commises.
Roulante: Cuisine roulante qui accompagne les armées dans leurs déplacements.
Sapin de Noël : Militaire très décoré faisant l'objet, la plupart du temps, de jalousie.
Semaine : service de permanence (du vendredi au vendredi prochain, en général).
Sarce et Vieux sarce: désigne un militaire expérimenté et rusé (généralement un sous-off ou un major), qui "s'est fait la bite sur le terrain" (en argot le mot sarce désigne le sexe masculin), connaissant bien les ficelles du métier.
Sardines : galons d'hommes de troupe et de sous-officiers jusqu'à sergent-chef (ou équivalent) inclus.
Saucisson, sauceback : corvée stupide donnée par un supérieur. Variante : le saucisson-masqué, il s'agit d'une corvée donnée par surprise sans possibilité d'évitement.
Semelle à clous : personnel de la Sureté Militaire.
Serpatte : Sergent aussi dit "serre-pattes".
Singe : corned beef.
SOC : sous-officier de carrière.
Sous-bite : sous-lieutenant.
Sorcier : un infirmier.
Spaghetti : fourragère.
Strasse : encadrement officier en école (se prononce Chtrasse).
TA : tableau d'avancement.
Tradi : Tradition, traditionnel. Par ailleurs, l'officier tradition est une fonction officielle. Il est chargé de l'uniformologie, des insignes, des prises d'armes, de l'historique régimentaire et de la salle tradition ou musée régimentaire.
TC ou tour de consigne : punition qui consiste en l'obligation de rester au quartier le tiers d'une journée (voir gros et perle pour les punitions d'un niveau plus élévé).
T.I.G : Travaux d'Intérêt Général (corvées d'entretien du casernement), déformé en Travaux Inutiles et Gavants.
Tourniquet : cours martial.
Tringlot : personnel de l'arme du Train.
Trou : cachot.
Tube : canon d'une arme dont le calibre est supérieur ou égal à 20 mm. Tube au vert ou au bleu : diriger le canon vers le sol ou le ciel.
Verte : le terrain, en général. Finir dans la verte : faire une sortie de piste (pour un avion).
Vieux : Surnom affectueux pour tout supérieur hiérarchique au delà du grade de Lieutenant.
Vol bleu : un retour d'opération plus tôt que prévu, suite à un incident dont on en est la cause. Cela peut enterrer une carrière.
Wally : Centrafricaine.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par Invité le Mar 15 Déc - 10:27

"coincer la bulle" tout un art
et la "hernu cross " surtout attribué au chauffeur du colon,et autre employés de bureau (en 82)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par olivier le Mar 15 Déc - 12:36


de bon souvenirs
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par Admin le Mar 15 Déc - 14:33

sylvain a écrit:"coincer la bulle" tout un art
et la "hernu cross " surtout attribué au chauffeur du colon,et autre employés de bureau (en 82)


Pourquoi tu la eu la Médaille de la défense nationale, car elle a été instaurée (initialement pour les appelés) lorsqu'il était ministre de la Défense.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par Invité le Mar 15 Déc - 22:27

éh non ,j était pas dans un bureau ,mais grenadier voltigeur c'etait pas pour moi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par Invité le Dim 21 Fév - 9:13

Repos ! 5mn de bulles, vous pouvez fumer !

Couilles de loup !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jargon Militaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum