Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Admin le Ven 18 Déc - 7:14

Manu j'ai placer ton post ici en copier coller pour facilité la recherche et documentation du lieu de conflit en locurence en ex youslavie
C'est d'ailleurs parceque le 2e REP ne possédait pas de transports de troupes blindés qu'il n'est pas parti faire la Guerre du Golfe en 1990 !...

Heureusement, depuis, il a "rectifié le tir" (si je peux me permettre l'expression !) et rapidement même, puisque déjà en Yougoslavie, la totalité du régiment était doté en VAB...
C'est ainsi qu'avec une colone puissante, nous avons pu pénétrer en 1995 dans la ville de Gorajde qui était assiégée depuis deux ans par les forces serbes...

Quelques photos:

1/ et 2/ Une colonne puissante de blindés part pour Gorajde... Même les SML (mortiers de 120 mm) sont de la partie, en cas de coup dur !... Il fait - 30 degrés...





3/ Le 2ème jour, quand un de mes chefs d'équipe me tire le portait, la température tombe à - 35 degrés... Pas cool !



4/ Rgroupement avant d'entrer dans Gorajde...



5/ et 6/ La ville est totalement dévastée par 2 ans de siège par les Serbes... Les Bosniaques sont faméliques...





7/ Nous investissons les positions serbes... Pendant 2 ans, ils ont tenus dans des trous à rat...


Quelques photos:

1/ et 2/ Une colonne puissante de blindés part pour Gorajde... Même les SML (mortiers de 120 mm) sont de la partie, en cas de coup dur !... Il fait - 30 degrés...





3/ Le 2ème jour, quand un de mes chefs d'équipe me tire le portait, la température tombe à - 35 degrés... Pas cool !



4/ Rgroupement avant d'entrer dans Gorajde...



5/ et 6/ La ville est totalement dévastée par 2 ans de siège par les Serbes... Les Bosniaques sont faméliques...





7/ Nous investissons les positions serbes... Pendant 2 ans, ils ont tenus dans des trous à rat...



Dernière édition par Admin le Ven 18 Déc - 7:57, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Invité le Ven 18 Déc - 7:46

Pas de problème Daniel, par contre, t'as mis deux fois le texte d'affilé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Admin le Ven 18 Déc - 7:58

Manu a écrit:Pas de problème Daniel, par contre, t'as mis deux fois le texte d'affilé...


OK merci rectifié comme le nom et la nationalitée
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Admin le Dim 25 Avr - 7:37

Pour comprendre ce que fut cette guerre de la Yougoslavie - Texte Histoire de la Yougoslavie - Chronologie

Le déclenchement de la guerre en Bosnie Herzégovine en avril 1992 est marquée par une très rapide progression des forces armées des Serbes bosniaques, qui en près de trois mois, contrôlent 70% du territoire. Seules subsistent alors quelques enclaves musulmanes qui subissent le feu des troupes serbes. Le 6 mai 1993, le Conseil de Sécurité de l’ONU crée 6 « zones de sécurité » (Sarajevo, Bihac, Tuzla, Zepa, Srebrenica et Gorazde), protégées par les casques bleus de la Forpronu, ce qui n’empêche la continuation des offensives serbes.

Le 4 avril 1994, l’armée serbe lance une offensive contre la zone de sécurité de Gorazde, et l’OTAN réplique en bombardant le 10 avril les positions serbes autour de la zone de sécurité. Les Serbes parviennent à prendre Srebrenica le 10 juillet et Zepa le 25 juillet, ce qui fait de Gorazde le symbole de la résistance musulmane à la force militaire serbe. C’est en effet la seule « zone de sécurité » musulmane de Bosnie orientale, forte de 60 000 personnes dont 30 000 réfugiés, qui ne tombe pas entre les mains des nationalistes serbes, malgré l’abandon des casques bleus en août 1995, et l’opiniâtreté serbe qui souhaite dégager la route d’accès vers Sarajevo.

Les bombardements privent les habitants de Gorazde d’électricité et d’eau courante, condamnant les enclavés à vivre dans des conditions d’hygiène très précaires. Ce n’est que le 17 octobre 1995, après trois ans de bombardements et de pénurie, que Gorazde accueille le premier convoi humanitaire en provenance de Sarajevo. Les accords de Dayton signés à Paris le 14 décembre 1995 entérinent la division de la Bosnie en une fédération croato-musulmane et une République serbe, où Gorazde reste enclavée au fond d’un corridor montagneux.

Les dissensions entre l’ONU et l’OTAN d’une part et les lenteurs de l’action humanitaire en faveur des habitants de Gorazde d’autre part, mettent en lumière les difficultés inhérentes à l’action de la communauté internationale au coeur d’un conflit armé.

voici la chronologie :


1990 - 13 mai : Au stade Maksimir de Zagreb, des incidents violents éclatent entre supporters du Dinamo de Zagreb et de l'Etoile Rouge de Belgrade.
1990 - 25 juillet : Dans la localité de Srb en Croatie, un rassemblement des Serbes de Croatie adopte une Déclaration sur la souveraineté et l'autonomie du peuple serbe et un Conseil national serbe, chargé de représenter les Serbes de Croatie, est fondé.

1990 - 16 août : Le Conseil national serbe annonce l'organisation d'un référendum sur l'autonomie des Serbes en Croatie ; les autorités croates déclarent vouloir empêcher ce référendum en utilisant tous les moyens de l'État de droit.

1990 -17 août : A la suite d'une attaque des forces spéciales de la police croate sur le poste de police de Benkovac contrôlé par les Serbes, ces derniers saisissent les armes des policiers de réserve et élèvent des barricades sur les routes : le soulèvement serbe commence en Croatie.

1991 - 28 février : Le Conseil national serbe et le Conseil exécutif de la Région autonome serbe de Krajina décide la séparation de cette région du reste de la République de Croatie et son maintien dans la Yougoslavie.

1991 - 2 mars : A la suite d'affrontements armés entre les forces de l'ordre croates et la population serbe à Pakrac, l'Armée populaire yougoslave (JNA) s'interpose entre les deux parties.

1991 - 25 mars : Tenue d'une réunion secrète à Karadjordjevo entre les présidents de la Serbie et de la Croatie, Slobodan Milosevic et Franjo Tudjman. Le partage de la Bosnie-Herzégovine entre la Serbie et la Croatie y aurait été conclu.

1991 - 2 mai : Conflit armé entre les habitants de Borovo Selo et des unités de la police croate

1991 - 16 mai : L'Assemblée de la Région autonome serbe de Krajina proclame le rattachement de la Krajina à la République de Serbie.

1991 - 25 juin : les Républiques de Slovénie et de Croatie proclament leur indépendance.

1991 - 27 juin : Des affrontements armés éclatent entre l'Armée populaire yougoslave, et la Défense territoriale slovène à proximité des frontières de cette république.

1991 - 29 juin : Accord de cessez-le-feu entre la Présidence et le gouvernement slovènes d'une part, et le gouvernement fédéral d'autre part.

1991 - juillet-août : les incidents armés se multiplient en Croatie entre les forces armées serbes appuyées par l'Armée populaire de Yougoslavie.

1991 - 7 septembre : Début du travail de la Conférence sur la Yougoslavie chargée de trouver une solution négociée aux conflits.

1991 - 26 septembre : Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté la résolution 713 interdisant l'exportation d'armes vers la Yougoslavie.

1991 - 25 octobre : Constitution de l'Assemblée du peuple serbe en Bosnie-Herzégovine.

1991 -9-10 novembre : Plébiscite du peuple serbe en Bosnie-Herzégovine pour rester dans le cadre de la Yougoslavie.

1991 - 20 novembre : L'Armée populaire yougoslave et des unités paramilitaires serbes prennent la ville de Vukovar après un siège de plusieurs semaines.

1992 - 2 janvier : Le représentant de l'ONU, Cyrus Vance, est parvenu à un accord sur le plan des opérations de paix en Yougoslavie, avec les présidents croate, serbe et le ministre yougoslave de la défense : Franjo Tudjman, Slobodan Milosevic et Veljko Kadijevic.

1992 - 3 janvier : Entrée en vigueur du quinzième cessez-le-feu en Croatie.

1992 - 15 janvier : La Communauté européenne reconnaît la Slovénie et la Croatie et demande à la Bosnie-Herzégovine d'organiser un référendum d'autodétermination.

1992 - 29 février-1er mars : Référendum en Bosnie-Herzégovine sur l'indépendance et la souveraineté de cette république (63,04% de votants, les Serbes ayant boycotté la consultation, et 99% de "oui".

1992 - mars : Multiplication des incidents armés en Bosnie-Herzégovine.

1992 - 5 avril : début des affrontements dans Sarajevo et manifestation pacifiste devant le Parlement de Bosnie-Herzégovine.

1992 - 6 avril : Reconnaissance de l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine par l'Union européenne.

1992 - 7 avril : Proclamation à Banja Luka par l'Assemblée du peuple serbe de l'indépendance de la République serbe de Bosnie-Herzégovine.

1992 - 27 avril : Proclamation de la République fédérale de Yougoslavie comprenant les républiques de Serbie et du Monténégro.

1992 - 27 mai : Un obus explose dans la rue Vase Miskin à Sarajevo faisant 16 morts et 144 blessés ; l'Union européenne introduit des sanctions économiques contre la Serbie et le Monténégro.

1992 - 30 mai : Adoption de la Résolution 757 par le Conseil de sécurité de l'ONU instaurant un embargo économique et la rupture des relations culturelles, scientifiques et sportives à l'égard de la Serbie et du Monténégro, tenues pour responsables de l'éclatement de la guerre en Bosnie-Herzégovine.

1992 - 3 juillet : Proclamation de la Communauté croate d'Herceg-Bosna, État croate au sein de la Bosnie-Herzégovine.

1992 - 14 août : Tadeusz Mazowiecki est nommé rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme de l'ONU après la découverte de camps dans la région de Prijedor en République serbe de Bosnie-Herzégovine.

1993 - 3 janvier : Présentation du plan de paix Vance-Owen à Genève, prévoyant la division de la Bosnie-Herzégovine en 10 provinces qui posséderaient de nombreuses prérogatives vis-à-vis du pouvoir central, ainsi que la démilitarisation de cette république.

1993 - 22 février : Création par le Conseil de sécurité de l'ONU du Tribunal international chargé d'enquêter et de juger les crimes de guerre et contre l'humanité.

1993 - 5-6 mai : Rejet du plan de paix Vance-Owen par l'Assemblée de la République serbe de Bosnie-Herzégovine.

1993 - 6 mai : Création par le Conseil de sécurité de l'ONU de six zones de sécurité en Bosnie-Herzégovine : Sarajevo, Tuzla, Zepa, Bihac, Gorazde et Srebrenica.

1993 - 9 mai : Offensive des forces paramilitaires croates contre les Musulmans bosniaques dans la région de Mostar.

1993 - 20 août 1993 : Présentation du plan de paix Owen-Stoltenberg prévoyant une partition de la Bosnie-Herzégovine en trois républiques constitutives : République serbe (51% du territoire), République bosniaque (30%) et République croate (16%).

1993 - 24 août : Proclamation de la République croate d'Herceg-Bosna.

1993 - 27 septembre : Proclamation de la Province autonome de Bosnie occidentale par les partisans de Fikret Abdic et début des affrontements inter-musulmans dans la région de Bihac.

1994 - 5 février : Un tir d'obus sur le marché de Markale à Sarajevo fait 66 morts et 200 blessés environ.

1994 - 9 février : L'OTAN demande aux Serbes de Bosnie de retirer leurs armes lourdes à 20 km au moins du centre de Sarajevo et les menace de bombardements. L'état-major de la République serbe se pliera à cet ultimatum.

1994 - 2 mars : Création à Washington de la Fédération croato-musulmane de Bosnie-Herzégovine comprenant sept cantons.

1994 - 4 avril : Offensive serbe contre la zone de sécurité de Gorazde.

1994 - 10 avril : Les forces de l'OTAN ont bombardé les positions serbes autour de Gorazde.

1994 - 25 avril : Formation du "groupe de contact" par les USA, la Russie, la Grande-Bretagne et la France, chargé d'élaborer un plan de paix pour la Bosnie-Herzégovine.

1994 - 4 juillet : La République fédérale de Yougoslavie introduit un embargo économique contre la République serbe.

1994 - 5 juillet : Présentation du plan de paix du "groupe de contact" prévoyant la constitution d'une Union de la Bosnie-Herzégovine comprenant deux entités disposant de leurs propres constitution et forces armées : la Fédération croato-musulmane et la République serbe.

1994 - 21 août : Les forces du Cinquième corps de l'Armée de Bosnie-Herzégovine ont pris la ville de Velika Kladusa tenue auparavant par le dissident bosniaque musulman, Fikret Abdic.

1994 - 27 octobre : Offensive du Cinquième corps de l'Armée bosniaque dans la zone de sécurité de Bihac.

1994 - 3 novembre : Prise de Kupres par les forces armées croates et l'Armée bosniaque.

1994 - 9 novembre : Contre-offensive serbe dans la poche de Bihac, l'armée de la République serbe récupère 70% du territoire perdu en octobre 1994.

1994 - 21-23 novembre : L'aviation de l'OTAN bombarde l'aéroport d'Udbina en Krajina d'où des bombardiers de l'armée serbe de Croatie avaient attaqué les positions musulmanes dans la région de Bihac.

1994 - 25 novembre : Signature d'un accord de cessez-le-feu concernant l'enclave de Bihac entre Nikola Koljevic, vice-président de la République serbe, et le chef du gouvernement de la Bosnie-Herzégovine, Haris Silajdzic.

1995 - 1er-2 mai : Offensive-éclair de l'armée croate en Slavonie occidentale.

1995 - 25 mai : L'aviation de l'OTAN bombarde des positions serbes autour de Pale ; en réponse, les forces serbes bombardent Tuzla, Gorazde, Srebrenica, Zepa et Sarajevo. A Tuzla, un tir d'obus provoque la mort de 71 personnes et blesse 150 personnes environ.

1995 - 26 mai : Nouvelles frappes aériennes de l'OTAN autour de Pale. L'armée serbe prend plusieurs centaines de soldats et observateurs de l'ONU en otage. Les derniers casques bleus seront libérés le 18 juin.

1995 - 7-11 juillet : Prise de la zone protégée de Srebrenica par l'armée serbe.

1995 - 25 juillet : Prise de l'enclave de Zepa par l'armée serbe.

1995 - 28 juillet : L'armée de Croatie prend les villes de Grahovo et Glamoc en République serbe de Bosnie-Herzégovine.

1995 - 4 août : L'armée croate lance une importante offensive contre la "République serbe de Krajina" et s'empare de la ville de Knin le 5 août.

1995 - 28 août : Un obus tombe à proximité du marché de Markale à Sarajevo faisant 37 morts et 89 blessés.

1995 - 30 août : Frappes aériennes massives de l'OTAN contre les positions serbes en Bosnie-Herzégovine et entrée en action de la Force de réaction rapide (FRR).

1995 - 8 septembre : Accord de Genève entre les pays du groupe de contact, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la RF de Yougoslavie, prévoyant un partage territoriale de la Bosnie : 51% pour la République serbe et 49% pour la Fédération croato-musulmane.

1995 - 9 septembre : Offensive croate et musulmane en Bosnie centrale et orientale.

1995 - 10 octobre : Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu généralisé en Bosnie-Herzégovine.

1995 - 1er novembre : Début des négociations de paix consacrées à la Bosnie-Herzégovine à Dayton (Ohio, USA).

1995 - 21 novembre : Accords sur la fin de la guerre et de nouvelles institutions politiques pour la Bosnie, conclus entre les présidents de Serbie, Croatie et Bosnie-Herzégovine.

1995 - 14 décembre : Signature officielle des accords de Dayton à Paris par Slobodan Milosevic, Franjo Tudjman et Alija Izetbegovic.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Admin le Sam 31 Juil - 8:10

avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Invité le Ven 13 Aoû - 8:22

Merci a vous deux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Admin le Ven 21 Jan - 8:27

il y a déjà 21 ans
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: en 1995 à Gorajde avec le 2è REP

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum