Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Bataille de Taghit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bataille de Taghit

Message par Admin le Mar 12 Jan - 6:18

Au XIXe siècle, alors que les troupes du Maréchal Lyautey tentaient de pacifier le sud marocain, les tribus zayanes, nomades des confins du sud-oranais, attaquaient régulièrement les caravanes, les troupeaux des tribus soumises ainsi que les postes militaires français.On pouvait croire que la leçon de Noukhila aurait calmé les Beraber au moins quelque temps. Il n'en fut rien. Le mois d'août a vu le plus gros effort qui ait été tenté contre nos postes par les tribus des confins algéro-marocains depuis l'attaquè de Timimoun en 1901. Doui Menia, Ouled Djerir, Chaamba de Bou Amama , Berabèr, ksouriens d'Ain Chair et de Mogheul se réunissent dans la région de Bou Denib en une harka de huit mille personnes dont quatre mille guerriers bien armés sous le commandement du Chérif Moulay Mustapha du Tafilalet. On pense qu'un gros convoi de mille cinq cents chameaux qui doit partir sur Beni Abbès est leur objectif. Le départ du convoi ayant été annulé à la suite de renseignements précis sur ce rassemblement, c'est notre poste de Taghit qui subit l'assaut de la horde. Mais le capitaine de Susbielle, chef de l'annexe de la Zousfana, est sur ses gardes et il a le temps de faire occuper la grande dune et l'éperon qui surplombent dangereusement le bordj sur les deux rives de l'oued Zousfana. La garnison dont l'effectif total est inférieur à trois cents hommes comprend la 7e compagnie du 2e Tirailleurs algériens (capitaine Guibert), un peloton de la 5e compagnie du 1er Bataillon d'Afrique (capitaine Mariande) et le makhzen de Taghit (lieutenant de Ganay).


La bataille de Taghit fut le siège mené par les nomades zayanes d'un poste militaire français du sud-oranais en 1903. Ces nomades, vivant de pillages et de Razzia s'affrontaient régulièrement avec les troupes françaises.
dans ce poste se trouvait le 1er peloton de la 22è compagnie du 2è Etranger du lieutenant Pointurier
Les 17 août, le Chérif Mouley Mostepha, à la tête de 4 000 combattants fanatisés, venant du Guir et du Tafilalet, suivis par 5 000 non combattants, de tous âges, prêts au pillage s'avance devant le poste militaire de Taghit.Durant 4 jours, ils assiègent le poste, tentant sans relâche d'enlever la petite forteresse aux troupes françaises.Mais la défense acharnée de la garnison et la volonté du commandant d'armes de ne pas subir le combat en envoyant de nombreuses reconnaissances offensives contraignirent les Zayanes à s'enfuir et à se disperser dans le désert.Le 17 août, une attaque venant de la Zaouia Tahtania est facilement repoussée; le 18, le lieutenant Pointurier, commandant la 22e compagnie montée de Légion étrangère arrive en renfort des assiégés avec quelques hommes. Une attaque plus sérieuse est ençore arrêtée. Mais le 19, l'assaut est général, le poste de la grande dune tombe et les tireurs ennemis font du tir à la cible dans la redoute. La ruée est encore repoussée grâce à l'appui de deux canons de montagne mais l'ennemi ne lâche pas la grande dune. Les tirailleurs et les "bataillonnaires" font des sorties qui donnent lieu à des corps à corps furieux dans les jardins de la palmeraie. Le soir du 19, le lieutenant Fornier de Lachaux arrive d'Igli avec quarante cavaliers du makhzen de Beni Abbès et le lendemain il parvient à rejoindre les assiégés. Ce jour-là, la harka qui a subi des pertes énormes renonce à enlever Taghit et se retire. La garnison héroïque qui a tiré cent trois coups de canon et soixante-quinze mille coups de fusil a eu neuf tués et vingt-et-un blessés.
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille de Taghit

Message par Invité le Mar 12 Jan - 7:43

Merci Daniel !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille de Taghit

Message par Admin le Jeu 22 Juil - 5:53

avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille de Taghit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum