Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par Admin le Ven 15 Jan - 7:02

Georges Henri Anne Marie Victor, comte de Villebois-Mareuil, né à Nantes le 22 mars 1847 et mort à la bataille de Boshof, en Afrique du Sud, le 5 avril 1900
En 1865, il est admis à l'école militaire de Saint-Cyr. Sorti sous-lieutenant en 1867, officier de l'infanterie de marine, il est envoyé en Cochinchine, où il sert comme officier d'ordonnance du gouverneur qui était aussi son oncle.

Revenu en France en novembre 1870 alors que le pays est en guerre contre la Prusse et que le Second Empire s'est effondré, il prend le commandement d'une compagnie de chasseurs à pied à Tours, alors siège du gouvernement provisoire. Il est envoyé avec l'armée de la Loire pour défendre Blois en janvier 1871, où il se distingue et est blessé lors des combats dans les faubourgs de la ville.

Promu capitaine, il entre en 1877 à l'École de guerre d'où il sort onzième de sa promotion. Il effectue par la suite l'essentiel de sa carrière dans les colonies d'Afrique entre 1881 et 1893. Il participe ainsi à la campagne de Tunisie avant d'être nommé chef d'état-major de la division d'Alger et d'être promu au grade de colonel, ce qui fait de lui, à 45 ans, le plus jeune colonel de l'armée française.
En 1893, l'agonie puis le décès de sa femme le frappent terriblement. En 1895, n'ayant pas obtenu de pouvoir participer à l'expédition de Madagascar, il s'engage à la Légion étrangère de Sidi-bel-Abbès, laquelle était en partance pour Madagascar. Après six mois de commandement, il demeure maintenu sur place à Sidi-bel-Abbès. Furieux, il décide de quitter l'armée.

En 1896, désormais rendu à la vie civile, Villebois-Mareuil fonde l'Union des Sociétés régimentaires. Entre 1896 et 1899, il publie des essais militaires et se lance en politique. Séduit par les idées de Charles Maurras, il est alors l'un des fondateurs de l'Action française."La revue des 2 Mondes publiait le 15 avril 1896,
quelques lignes de la célèbre étude sur la Légion,du Colonel De Villebois Mareuil dont voici quelques extraits :

"Il n'est pas de ravin fameux, aux rouges flancs des collines de là-bas où ils n'aient couché de leurs cadavres,
pas de blancs marabouts au plus élancé des cîmes qu'ils n'aient atteints dans leurs bonds invaincus.
De l'ouest à l'est, ils allèrent, et partout on les voyait les mêmes,qu'ils fussent de l'unique Légion ou qu'elle se dédoublât en deux régiments étrangers On eût dit des hommes de fer, infrangibles aux extrêmes tensions du combat.Et quand la guerre chôma, ils bâtirent des villes, ils défrichèrent des steppes."


En suite échaudé par l'affaire de Fachoda et dans l'espoir de laver l'affront fait à la France par l'Empire britannique, il s'enrôle aux côtés des Boers en 1899 lors du déclenchement de la seconde Guerre des Boers.

Il débarque en Afrique australe le 22 novembre 1899 à Lourenço Marquès dans la colonie portugaise du Mozambique. Il rejoint le Transvaal où il est nommé chef d'état-major du général Piet Joubert. Il participe alors à la bataille de Colenso. Admiratif devant le courage des Boers, il est néanmoins dubitatif sur leur organisation militaire, déplorant « l'anarchie » et « l'individualisme ombrageux et indiscipliné » des combattants, responsables de « sacrifices inutiles ».

Le président Paul Kruger nomme Villebois-Mareuil au commandement de plusieurs unités de la Légion étrangère. Mais, pris au piège par l'armée britannique en surnombre, il est tué le 5 avril 1900 à Boshof au nord de la colonie du Cap. Les Britanniques lui rendent les honneurs militaires avant de l'enterrer sur les lieux de la bataille.

Ses restes furent exhumés en 1971 pour être enterrés au cimetière militaire de Maggersfontein.



avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par Invité le Ven 15 Jan - 7:33

Merci;

Je ne connaissais pas !!!!!!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par Invité le Ven 15 Jan - 9:31

merci Daniel
ok

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par olivier le Ven 15 Jan - 12:02

merci Daniel
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par Invité le Sam 16 Jan - 19:47

Merci Daniel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Colonel Georges de Villebois-Mareuil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum