Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

» Mardi 7 janvier 2014
Mar 7 Jan - 13:00 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Jeu 12 Nov - 12:57

Apres avoir quitter le Camp Croze a Colomb-Bechar le nouveau régiment : le 5 Régiment Mixte du Pacifique ex 5èm REI est envoyer a Tahiti.
A Tahiti le régiment Mixte du Pacifique a travaillé à l'agrandissement spectaculaire du port de Papeete ( il retardait d'un siecle),a lancé, à l'extrémité de la presqu'ile de Fare-Ute près de ce port , un pont flottant de cent qutorze mètres de long pouvant porter quatre vingts tonnes;a construit des habitations et des laboratoires(déstinés aux techniciens du centre d'études du Pacifiques et du commissariat a l'énergie atomique) sur les atolls de Rarola , Matorai-Vavao , Puka-Puka , Reao , Mangreva , Hao et Rapa.
Les Polynésiens franchissent les barrières coraliennes sur leur pirogues et débarquent acrobatiquement sur les atolls. Les Légionnaires ont du apprendre , non sans peine , a y débarquer du matérièl parfois lourd ; et ne perdons pas de vue , si nous voulons nous former une idée de l'importance de ces travaux , que ces archipels de la Polynésie Française s'étendent sur une superficie comparable a celle de l'Europe.
Térrassiers , cimentiers, maçons, conducteurs de bulldozers, de tracteurs-nivelleurs, de tracto-pelles, de tous engins de levage ; grutiers, soudeurs , réparateurs de diesels, tous ces métiers, tout ce qu'on voudra mais la Légion dans la tradition des soldats batisseurs l'a accomplis

à suivre :
Amitiés Légio More Majorum
Daniel

Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Jeu 12 Nov - 13:02

Merci Daniel :OK:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Jeu 12 Nov - 18:35

Bonsoir,
Merci Daniel,demain vendredi, je mettrai quelque infos également
Amicalement
Francis

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Ven 13 Nov - 4:21

Le 5e RMP : 5e régiment mixte du Pacifique.

À partir de mars 1963 et en prévision d’une nouvelle organisation du 5e REI sur le type « Génie-Légion », des stages divers de spécialistes ont lieu pour le personnel dans les unités du génie en métropole. Un élément précurseur est envoyé à Tahiti et les départs se succèdent ainsi jusqu’à la fin de l’année. Réduit considérablement, le 30 novembre 1963, le 5e REI cesse d’exister administrativement.

Préalablement, depuis le 1er octobre, le 5e régiment mixte du Pacifique (5e RMP) est créé à Arzew sous le commandement du colonel Nouguès. Il reprend les traditions du Régiment du Tonkin. Le 7 décembre 1963, son drapeau débarque du LST « Cheliff » au port de Papeete. Le régiment en reçoit la garde deux jours plus tard au camp d’Arue. En vue de préparer le régiment à ses nouvelles missions, le commandement procède à de nombreuses réorganisations.

Lors de son arrivée au camp d’Arue le 9 décembre 1963, le régiment conserve ses trois bataillons. Deux sont affectés aux travaux, ils fusionneront en avril 1964, et un dernier est dédié aux services. Le 30 avril 1964 pour la célébration de Camerone, le 5e RMP reçoit son nouvel insigne qui rappelle son lieu de stationnement d’origine, son appartenance à la Légion, au Génie et son implantation en Polynésie. Le 27 juin, les compagnies reçoivent leurs fanions dont l’envers commémore une compagnie de l’ancien 5e REI.

Durant les années 1963-64, le 5e RMP réalise les routes de Tefaana et du « maître ouvrier Launay » dans la vallée de l’Ahonu, lance le pont flottant de Fare Ute, relève des digues de rivières et lutte contre les incendies dans la montagne Fare Rau Ape sur l’île de Tahiti.

Le 15 janvier 1965, le régiment se réorganise en supprimant les bataillons. Le PC du régiment, la base arrière, une compagnie d’équipement, la 1re compagnie de soutien et la 2e compagnie des travaux restent à Tahiti. La 2e compagnie de soutien, la 1re compagnie de travaux moins deux sections qui se trouvent sur l’atoll de Mururoa avec la 3e compagnie de soutien se déplacent sur Hao.

Entre 1965 et 1968 le régiment incorpore en son sein la direction des travaux du Génie et celle du Matériel du CEP. Placé sous les ordres d’un colonel du génie, le régiment devient une unité interarmes. Des personnels de l’arme du matériel et des troupes de marine sont affectés au régiment et 400 civils polynésiens viennent renforcer ses effectifs. Une compagnie de commandement et des services est créée. De plus, tous les personnels du 5e RMP de Hao sont regroupés en un seul élément commandé par un officier supérieur du régiment.

En août 1965, l’installation des postes périphériques ayant pour mission d’observer la météo et pour certains, la radioactivité, sont protégés par des détachements du 5e RMP. Ces postes complètent les données météorologiques indispensables à l’exécution des tirs nucléaires atmosphériques pratiqués à l’époque sur le site de Mururoa, obtenues par les bâtiments et les aéronefs de la marine. Le 1er janvier 1971, la fusion des trois services constructeurs locaux, terre, air, mer, conduit à substituer au sein du 5e RMP, à la direction des travaux du Génie, une direction unique qui prend le nom de direction de l’infrastructure des armées en Polynésie et du CEP.

Le 5e RMP réalise des travaux d’installations d’infrastructures terrestres, maritimes et aériennes des armées. Il assure le soutien, la gestion, les réparations des véhicules et engins du génie de l’armée de terre, de la marine, de l’armée de l’air et des services communs. Il exploite les centrales électriques de Papeete, Hao, Mururoa et les installations de production d’eau douce de Hao, Mururoa et Fangataufa. Enfin, il traite l’ensemble des problèmes liés au commandement, à l’équipement et au soutien des postes périphériques de Tureia, Raivavae, Anda, Mangareva, Atuoana, Hirueru, Réao.

Regroupé à Mururoa le 5 janvier 1976, le 5e RMP pénètre de plain-pied dans le « grand secret », c’est-à-dire sur le site des expérimentations nucléaires françaises. Il assure le soutien et la protection terrestre de la base interarmées et du CEP. Le 7 janvier, c’est au tour du drapeau de prendre pied sur l’atoll. Le transfert s’est effectué sous la responsabilité d’un officier Légion, le lieutenant-colonel Chevallier. Cette décennie correspond à la période d’expansion du régiment. En février, c’est la fin des expérimentations aériennes qui provoque la dissolution de la compagnie de soutien de Hao. Les expériences souterraines qui se poursuivent sur Mururoa sont l’objet d’importants travaux. Durant ces années, le régiment du Tonkin, bien que mobilisé pour le CEP, s'investit au profit du Territoire. En 1977, il supprime le parc à ferrailles des îles Gambier et procède à la réfection de la route d’Otepa. Renouant avec le tandem « Génie-Légion » déjà mis en œuvre en Indochine, le régiment se montre sa polyvalence.

Le 5e RE : 5e régiment étranger.

Le 2 juillet 1984, le 5e RMP prend sa dénomination de 5e régiment étranger. À partir de 1986, le régiment sert sur le Territoire de Polynésie au profit des populations dans le cadre des accords de coopération. Il intervient sur les sites de Wallis-et-Futuna en 1986 et 1987 et au royaume de Alo et Sigave en 1987 et 1988. Il exécute des remblaiements pour les ouvrages de défense du littoral à Utufu, Malefo’ou, Walmalau, Kolopopo et Tees, restructure et automatise le poste d’observation météo de Tureia en 1986 et reconstruit la digue du port de Hakahau dans les îles Marquises en 1988.

Le régiment prête également son concours pour la mise aux normes « ATR 42 » des pistes d’aviation de Hiva Oa, en 1988 et 1989 et de Ruturu en 1990 et 1991. Enfin, durant cette période, le régiment participe aux réfections des routes, à l’extraction et au concassage d’agrégats, à des opérations de maintien de l’ordre et à la construction de hangars pour les coopératives locales. Le 5e RE renforce le soubassement du Whalf d’Halalo, ouvre une piste à Lavegahau et Haatofo, terrasse l’emplacement de l’hôpital de Alo et des terrains de sport pour chaque village, dynamite les passes de Vele, Alofi, Taua, Ono Tuatafa, Kolia, Tavai et Sigave, construit un complexe omnisports à Mangareva en 1993, un aérodrome à Takume en 1994 et 1995), la piste de Ahe de 1995 à 1996, l’aérodrome de Hikueru de 1996 à 1999 et participe à la réfection et l’élargissement de la route principale sur l’atoll de Takapoto pendant l’été 1999.

À l’annonce de la reprise des tirs nucléaires par le président de la République, le 5e RE se prépare à intervenir. Fin juin les légionnaires accueillent une compagnie du 8e régiment parachutiste d'infanterie de marine, venue en renfort pour sécuriser l’aéroport de Faa’a.

Trois bateaux de l’organisation Greenpeace sont repérés dans le Pacifique sud. Aussitôt le plan « Nautile » est mis en place et les points sensibles sont étroitement gardés. Le 6 juillet, les navires « Rainbow Warrior II», « Véga » et « Bifrost » s’approchent des eaux territoriales. Les groupes d’intervention rapide (GIR) embarquent à bord du remorqueur « Rari ». Trois jours plus tard, les GIR interceptent quatre zodiacs de l’organisation pacifiste, navigant vers l’atoll. Durant quinze jours, les compagnies organisent des ratissages de l’atoll à la recherche des membres de Greenpace. Au mois d’août, le plan « Nautile » se renforce. Dans la nuit du 3, deux groupes de Zodiacs pénètrent dans le lagon. Ils sont interceptés avant d’atteindre leurs objectifs et expulsés par les autorités. Cette dernière tentative ayant échouée, l’association médiatico-écologiste est appréhendée et immobilisée sur l’atoll de Hao. Ils ne sont autorisés à reprendre la mer qu’au mois de mars 1996, à la fin de la campagne de tirs.

La fin des expérimentations nucléaires françaises signifie la disparition programmée du régiment. Depuis mars 1997, fin de la dernière campagne de tirs, le régiment s’installe à Hao à 900 km de Tahiti. Le régiment reprend vocation « Génie ». Après avoir été placé sous les ordres du général directeur des centres d’expérimentations nucléaires (DIRCEN), il passe le 1er août 1998 sous la subordination du commandement supérieur de Polynésie française (COM SUP)au sein des forces de souveraineté.

Le régiment compte alors 250 hommes répartis en deux compagnies. La compagnie de commandement de base et de soutien, (CCBS) forte de 105 hommes regroupe tous les services nécessaires à la bonne marche du régiment : état-major, bureau opérations, gestion des ressources humaines, services administratifs et services techniques. Certaines fonctions font appel à la participation d’entreprises civiles de sous-traitance. La compagnie de travaux, (CT) fer de lance du régiment avec ses 145 hommes, est organisée en quatre sections de combat et de travaux et une section équipement où sont regroupés les engins de travaux publics spécifiques. Elle compte également une section de casernement et assure les opérations de transbordement maritime avec sa section transit-mer.

Le 5e RE participe au développement de la Polynésie et, par convention entre l’État-Défense et le Territoire, le régiment réalise des missions à son profit. Le chantier type consiste à réaliser des pistes d’aviation pour désenclaver les atolls les plus isolés. Ces chantiers sont désignés sous le vocable « chantier de coopération ». Ensuite, le régiment œuvre pour la surveillance des sites de Mururoa et de Fangataufa. Ces atolls sont à présent rendus à la nature, mais ils demeurent du domaine militaire et leur accès en est strictement contrôlé. Le régiment maintient sur Muruoa une section de 25 légionnaires chargée de surveiller les sites. Les sections se relèvent tous les quatre mois. Elles assurent également l’entretien des installations de télémesures contrôlant la qualité de l’environnement.

Enfin, le 5e RE peut intervenir au profit des forces de souveraineté. Cette mission comprend deux volets : la participation aux exercices, manœuvres et tournées de présence, organisées par le COM.SUP et l’intervention au profit des populations en cas de calamité naturelle. Néanmoins, la fin des essais nucléaires et la restructuration des armées signent la fin du régiment. Ses compagnies sont mises en sommeil les unes après les autres et bientôt, la dissolution du régiment est programmée pour juillet 2000. Le 23 septembre 2000, le lieutenant-colonel Arnault, dernier chef de corps, ramène à la « Maison Mère » le drapeau du régiment qui rejoint ses illustres prédécesseurs dans la crypte du musée de la Légion étrangère à Aubagne.
Chefs de Corps :
1964 : Lcl Nougues Jean,
1965 : Lcl Teissedre Robert,
1965 : Col Desmaisons Jean,
1967 : Col Autran Eugène,
1969 : Col Chadal Henri,
1971 : Col Baltzinger Alfred,
1973 : Col Cholley Charles,
1975 : Lcl Chevallier Maurice,
1976 : Lcl Cousin Jean,
1977 : Lcl Frigard Pierre,
1978 : Lcl Vezio Guy,
1979 : Lcl Galtier Michel,
1980 : Lcl Jozan Pierre,
1981 : Lcl Beauchesne Jean-Pierre,
1982 : Col Mascaro René,
1983 : Lcl Mayer Jean.
En Polynésie 5e RE (1983 – 2000)

1983 : Lcl Mayer Jean,
1984 : Col Albaladejo Antoine,
1985 : Col Grandjean François,
1986 : Lcl Lockner Jean,
1987 : Lcl Garrot Gilles,
1988 : Lcl Gouachon Philippe,
1989 : Lcl Coste Guy,
1990 : Lcl Algré Christian,
1991 : Lcl Blanchard Jean-Paul,
1992 : Lcl Halbert Jean-Claude,
1993 : Col Paris Jean-Pierre,
1994 : Col Duronsoy Pierre-Noël,
1995 : Col Bertout Jean-Claude,
1996 : Col de Lassus de Saint Génies Charles,
1997 : Lcl Peron Yann,
1998 : Lcl Guermeur Charles,
1999 : Lcl Arnault Lionel.

Sources et bibliographie :
Historique du régiment du Tonkin - D'après : l'historique du 5e REI 1883 - 1959, les articles de Georges d'Ossau, publiés dans KB de 1956 à 1957 et de 1963 à nos jours, les JMO du 5e RMP de 1963 à 2000 (ouvrage collectif - Imp Seripole - 1991
5e Etranger - Historique du régiment du Tonkin T 1 - Ed Lavauzelle - Collectif (Cne (er) Mahuault, aspirant Lafaye (thèse de doctorat en histoire), lieutenant-colonel Peron, missionnés par le commandement de la Légion étrangère.
Légionnaires et bâtisseurs, L'Harmattan, 2006 Jean-Paul Mahuault
Plaquette pour cérémonie de dissolution du 5e RE en 2000 - Collectif KB - Droits réservés SAMLE Rédacteur
Répertoire des chefs de corps - Centre de documentation de la Légion étrangère.

Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Ven 13 Nov - 4:27

Merci Daniel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Ven 13 Nov - 4:30








Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Ven 13 Nov - 4:41






Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Ven 13 Nov - 9:14

Le Béret de PAPET dans son JUS




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Sam 14 Nov - 9:08




Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Sam 14 Nov - 9:12

pas mal :OK:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Sam 14 Nov - 9:24

Le Camp Arue














Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Sam 14 Nov - 10:01

La mission du 5ème RMP était d’assurer certaines infrastructures pour le Centre d’Expérimentations du Pacifique. Il disposait pour cela de deux compagnies de travaux, purement légionnaires, plus une compagnie d’engins et une compagnie de commandement et de services qui étaient mixtes : Génie, Légion, Matériel. Il y avait alors beaucoup de choses à faire dans le pacifique et les entreprises s’en donnaient à cœur joie, souvent avec des contrats de gré à gré que la direction du Génie ne regardait pas toujours de trop près. Mais quand ça devenait trop dangereux ou trop « rock’n roll », on envoyait les compagnies de légionnaires.

C’est comme ça que notre compagnie partit dans les Tuamotu pour réaliser à Puka Rua et à Réao deux abris anti-retombées. Il s’agissait après chaque tir à Mururoa, d’y enfermer la population de ces atolls le temps que les nuages contaminés passent en direction du Chili.

Ces abris étaient des hangars Panz de 63 mètres par 18, avec un faite à 7 mètres, que l’on entourait d’un mur en béton de 50 cm d’épaisseur pour empêcher une éventuelle irradiation directe. Il y avait un système de surpression intérieure pour éviter à la poussière contaminée d’entrer et un autre système d’arrosage permanent du toit pour éviter que cette même poussière ne s’y accumule. Un gros chantier, mais pas extraordinaire a priori. Sauf si on se souvient qu’on ne pouvait accéder sur l’atoll qu’en baleinière, après franchissement du récif !

Cela signifie qu’on ne pouvait pas décharger d’objet pesant plus de deux tonnes que l’on arrivait à transporter sur des couples de baleinières reliées entre elles par force cordages et grâce à force équilibre… Nous avions en tout et pour tout deux tracteurs agricoles avec une remorque à benne basculante de 2 tonnes, une jeep et une petite chargeuse que nous transportions démontée. Pas de gros engin, pas de grue, rien qui permette la réalisation normale d’un chantier de charpente métallique. Il fallut tout monter à la main avec un poteau métallique de 10 mètres dressé par les hommes et servant ensuite de mât de charge pour hisser la charpente. Ce genre de chantier demande beaucoup de discipline car si les différentes équipes ne tirent pas sur les cordages à la même cadence, l’ensemble peut se déséquilibrer et s’écrouler. Quelle histoire ! Nous avons réussi à monter deux hangars sans accident. Quelle chance !

Après avoir presque totalement réalisé le chantier de Puka Rua, la compagnie commence à préparer le transfert du matériel réutilisable vers Reao, notre prochaine destination. C’est le BDC Chélif qui est chargé de la manœuvre. Le plus lourd sortira par baleinière et le reste en cargo sling, un filet accroché sous un hélicoptère. Cette seconde façon de faire est beaucoup plus rapide mais, si le vent se lève ou si l’hélicoptère fait une fausse manœuvre qui donne trop de ballant à la charge, il devra la larguer dans l’océan pour ne pas se laisser entrainer dans la chute…

Au cours des mois précédents, nous avons eu la visite de l’Oiseau des îles. Il semble bien qu’en plus des marchandises il ait aussi débarqué des personnes dont certaines vont ultérieurement s’avérer être les amies de certains sous-officiers de la compagnie, en particulier celle de leur président, l’adjudant-chef Schacht, surnommé Rex.

Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Sam 14 Nov - 10:14








Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Sam 14 Nov - 11:27

merci Daniel

belles photos :OK:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Sam 14 Nov - 18:15

Bonsoir,
Que dire de plus?? Rien!!
Merci Daniel.
Peut être as-tu connus un conducteur d'engin qui s'appelait nom Légion:Koeller, rectifié Charles Koegler.
Il était un des premiers à être arrivé en Polynésie.
Je vais essayer de mettre quelque photos la semaine prochaine, et quelques anecdotes.
Là je suis crevé car j'ai bossé toute la journée chez mon fils
Amicalement
Francis

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Sam 14 Nov - 19:18

Merci ,superbe post :OK:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Mar 2 Mar - 16:57

Bonjour,
Comme promis il y a longtemps, voiçi quelque photos d'un ami.
C'était dans les années 66 je crois.
Martin Koehler 143727 nom Légion Ici à la sablière Hao





Publiées avec son autorisation
Amicalement
Francis

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par olivier le Mar 2 Mar - 17:14

merci Francis

olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Mer 3 Mar - 4:38

merci Francis et merci a Martin quel époque la tradition des Légionnaires Batisseurs


Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Admin le Jeu 1 Avr - 4:56

http://www.point-zero-canopus.org/archives-photos-mururoa-cep-fangataufa-dircen-hao-cea-dam/legion-5eme-regiment-etranger

Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Dim 11 Nov - 7:21

bonjour,
avez vous connu le lieutenant Stadler,,?? cordialement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par commandoair40 le Dim 11 Nov - 11:27

ggg35 a écrit:bonjour,
avez vous connu le lieutenant Stadler,,?? cordialement
Bonjour ,

Pour avoir une réponse vous devez passer par la rubrique : PRESENTATION .

Suite a mon Mail , de bienvenue , je vous confirme que vous devez vous présenter sous 48h : vous êtes en retard .

A 64 ans , vous devriez il me semble , avoir qq notions de correction .

J'attends , ou je supprime votre compte dans les délais donnée .

Commandoair40 .

commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1541
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Dim 11 Nov - 17:25

bonjour, et je m'excuses... ce n'est pas du tout de l'incorrecton de ma part mais c'est tout simplement un problème de comprehension de savoir comment fonctionne votre site..par ou on commence etc..mais surtout pas de l'indelicatesse de ma part.. cordialement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par commandoair40 le Mar 13 Nov - 16:50

O K , je vous ai mis le mode d'emploi , si problème , vous avez mon Email ;

Je suis a votre disposition .

commandoair40 .

commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1541
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par jacquiot le Mer 11 Sep - 5:29

Bonjour,
Ancien marin à Arue ne 1974/1976 j'ai joué au hand ball avec des légionnaires dont les souvenirs sont extraordinaires, je me souviens de santoro je pense qu'il était sergent chef et Nouding caporal chef ( noms de Légion) les utres je ne me souviens plus mise à part un Muller et un Yougoslave
Peut-êre que...
Merci encore aux Légionnaires pour ces moments fantastiques à Papeete et à Arue.
Frédéric

jacquiot

Localisation : estrees sur noye
Messages : 2
Date d'inscription : 23/08/2013
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Invité le Mer 11 Sep - 6:31

jacquiot a écrit:Bonjour,
Ancien marin à Arue ne 1974/1976 j'ai joué au hand ball avec des légionnaires dont les souvenirs sont extraordinaires, je me souviens de santoro je pense qu'il était sergent chef et Nouding caporal chef ( noms de Légion) les utres je ne me souviens plus mise à part un Muller et un Yougoslave
Peut-êre que...
Merci encore aux Légionnaires pour ces moments fantastiques à Papeete et à Arue.
Frédéric
Avant de poster, il serait bon de vous présenter comme l’exige le règlement du Forum et les règles de courtoisie .Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 5è RMP (Régiment Mixte du Pacifique)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum