Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Aller en bas

La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par Admin le Jeu 12 Nov - 13:13

je m'aperçois que l'on a pas encore parler du débarquement de Provence ou "Opération Anvil dragoon" lors du ou de la participation Française avec notament la participation de la 13è DBLE qui fit partie intégrante de la 1er DFL
La 1ère DFL fut officiellement formée le 1er février 1943 et dissoute le 15 août 1945, mais, pour ses vétérans, l'histoire de cette division d'infanterie commence dès l'été 1940. Sous le nom de Corps expéditionnaire français libre, elle participe à la tentative de débarquement à Dakar en septembre 1940, puis au ralliement forcé du Gabon en octobre et novembre 1940.

Devenue brigade française libre d'Orient et commandée par le colonel Magrin-Verneret dit Monclar, elle fait campagne en Érythrée et est victorieuse à Kub Kub le 20 février 1941, lors de la bataille de Keren et à Massaoua le 8 avril 1941.

C'est sous le nom de Première Division légère française libre et sous le commandement du général Legentilhomme qu'elle entre en Syrie en juin 1941 et combat les forces françaises restées fidèles au régime de Vichy. Elle entre victorieuse dans Damas le 21 juin 1941.

Dissoute après cette campagne, elle renait sous forme de deux brigades françaises libres. La 1re BFL ayant à sa tête le général Koenig, s'illustre à Bir Hakeim du 26 mai au 11 juin 1942.

Les 2 brigades et la Free French Flying Column forment les Forces Françaises du Western Desert au sein de la 8e armée britannique, et la 1ère brigade participe à la bataille d'El Alamein en octobre 1942, ainsi que la 2ème brigade qui y joue un rôle plus modeste.

Ces deux brigades plus une troisième venue de Djibouti, sont réunies le 1er février 1943 dans la 1re DFL commandée par le général de Larminat, et participent à la fin de la campagne de Tunisie à Takrouna en mai 1943.

En juin 1943, de nombreux déserteurs affluent de l'armée d'Afrique pour s'engager dans ses rangs. Elle est alors renvoyée dans le désert de Libye pendant deux mois et demi, à la demande du général Giraud. La 2e DFL du Général Leclerc subira le même sort.

Après la réunification des deux armées françaises, le 1er août 1943, elle est officiellement renommée 1re division motorisée d'infanterie puis 1re division de marche d'infanterie (1e DMI). Toutefois, pour ceux qui la composent et très souvent dans la littérature, elle continue porter le nom de 1re DFL.

Commandée par le général Diego Brosset, elle est intégrée au Corps expéditionnaire français et participe à la campagne d'Italie au printemps 1944.

Commencé le 15 août 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, le débarquement en Provence (entre Toulon et Cannes) (nom de code : opération Anvil Dragoon) est une bataille livrée par les troupes Alliées au sud-est de la France occupée par les Allemands.

À l'origine appelée Anvil (enclume en anglais), le nom a été changé en Dragoon par Winston Churchill car il était contre ce débarquement (qu’il assimilait à des dragonnades, dragooned) préférant une percée des troupes déployées sur le front d'Italie vers les Balkans afin de prendre en tenaille l'armée allemande en Europe centrale et d'arriver à Berlin avant les Soviétiques. Il s'oppose notamment à De Gaulle, qui menace de retirer les divisions françaises du front italien . Les objectifs étaient de libérer Toulon, Marseille puis de remonter le Rhône jusqu'à effectuer la jonction avec les forces de l'opération Overlord débarquées en Normandie.

L'opération Dragoon incluait un atterrissage de planeurs (opération Dove) et un faux débarquement dans le nord de l'Italie (opération Span).

La défense allemande composée de la XIXe armée (essentiellement des troupes étrangères) est dégarnie, notamment de la 11e Panzerdivision, suite à l’envoi de renforts vers le front de Normandie. Ensuite Hitler opère un repli pour éviter l'encerclement mais ordonne la destruction des ports de Toulon et Marseille et de garder ces deux villes.
L'assaut naval eut lieu sur les côtes varoises entre Toulon et Cannes plus précisément de Cavalaire à Saint-Raphaël. 880 navires anglo-américains, 34 français et 1 370 navires pour le débarquement.

Durant la nuit du 14 août, les commandos français sont débarqués sur les flancs du futur débarquement :

Au nord Force Rosie (groupe naval d'assaut français, capitaine de frégate Seriot) débarque à Miramar pour couper la route aux renforts allemands venant de l’ouest.
Au sud Force Romeo (groupe français de commandos d'Afrique, lieutenant colonel Bouvet) débarque à Cavalaire pour réduire les défenses allemandes du Cap Nègre.
La Force Sitka constituée de la 1st Special Service Force et commandée par le Colonel Edwin E. Walker se charge la même nuit de détruire les batteries des îles côtières de Port-Cros et du Levant situées devant Hyères.

Trois divisions américaines ont formé la Force Kodak du Général Lucian Truscott. Les troupes d'assaut du 6° Corps Américain sont elles-mêmes divisées en trois forces :

La Force Alpha du général John W. O'Daniel, composée de la 3e Division d'infanterie et du Combat Command 1 de la 1re division blindée française du général Sudre, débarque du côté gauche à Cavalaire et Saint-Tropez
La Force Delta du général William W. Eagles, composée de la 45e division d'infanterie, au centre à La Nartelle.
La Force Camel du général John E. Dahlquist, composée de la 36e division d'infanterie, du côté droit à Saint-Raphaël.
L'objectif était de débarquer et de constituer une ligne de front de 25 km de profondeur (appelé Blue Line). Puis, d’avancer vers la vallée du Rhône et prendre contact avec le 2e corps français.


Le 16 août, à J + 1, débarque la Force Garbo de la 7e armée US commandée par le général Alexander Patch composée du 6e corps US et de l'armée B commandée par le général de Lattre de Tassigny.

Des divisions françaises accompagnent l'armée B :

2e corps d’armée français (armée B) du général de Larminat
1re DMI du général Brosset
3e DIA du général Monsabert
1re DB du général du Vigier
Les trois quarts de la Force Garbo étaient sous commandement français avec pour moitié de troupes des colonies.

L'objectif était de faire une poussée vers Toulon. Une semaine plus tard, l'armée B est complétée par :

9e DIC du général Magnan
2 groupes de Tabors marocains du général Guillaume
En deux semaines la Provence aura été libérée. Grenoble est libérée le 22 août (soit 83 jours avant la date prévue), Toulon le 23 août, Montélimar le 28 août et Marseille le 29 août. Les forces alliées, remontant la vallée du Rhône, rejoindront le 12 septembre, à Montbard, au cœur de la Bourgogne celles du front de l'ouest.

Le débarquement de Provence à majorité établi par les forces françaises, à eu lieu le 15 août 1944. Mais, celui-ci s'étendra jusqu'au 30 août et même au mois de septembre 1944
Amitiés Légio More Majorum
Daniel
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par Invité le Jeu 12 Nov - 13:16


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par Admin le Dim 30 Mai - 6:31






En gris , les zones libérées en Aout 1944 , les taches noires les poches de résistances allemandes , les flèches marrons mouvements des troupes alliés , les triangles Marrons représentent les FFI , les traits noirs mouvements des allemands .
avatar
Admin
Admin
Admin

Localisation : Roux
Messages : 4458
Date d'inscription : 10/11/2009

http://patrianostra.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par Invité le Dim 30 Mai - 17:31

merci pour ce rappel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par olivier le Dim 30 Mai - 17:43

BAD BOY a écrit:

je fait erreur ou les avions transport de troupes sont des JU 52!!????
avatar
olivier
Admin
Admin

Localisation : 34
Messages : 3867
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: La 13è DBLE et le débarquement de Provence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum