Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Avis aux Visiteurs .
Ven 31 Mar - 9:55 par commandoair40

» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Histoire des combattants hongrois a la Légion .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire des combattants hongrois a la Légion .

Message par commandoair40 le Lun 17 Juin - 10:52

   Histoire des combattants hongrois a la Légion    


Histoire peu connu des Hongrois qui rejoignent la Légion a la fin de la deuxième guerre mondial et après qui donc a ce moment là étaient prisonniers de guerre dans les Camps Français Dès le mois d'août 1945, des campagnes pour le recrutement dans la Légion Étrangère ont commencé. La faim qui sévissait dans les camps à ce moment là, a conduit de nombreux prisonniers à signer un engagement;
Nous avons trouvé dans le livre de marche du camp 1102 les lignes suivantes:Le 19 janvier 1946, visite du Capitaine Coguet de la Légion Étrangère: 70 P.G. ont été retenus et dirigés le 22 sur Marseille
Août 1946: 88 volontaires pour la Légion Étrangère sont arrivés au camp 1102 de Rennes
L'opinion prévalait dans les camps, que les Français était motivé par leur espoir de recruter des jeunes prisonniers pour la Légion étrangère. Il est de fait que les recruteurs de la Légion intervinrent plusieurs fois dans les camps et essayèrent de recruter les jeunes gens par des promesses attrayantes. La tentation était grande, en particulier pendant les premiers mois de la captivité, la "période de famine". Plusieurs des hongrois firent ce choix pour des raisons diverses. Certains ne souhaitaient pas retourner chez eux pour des raisons d'affaires louches, d'autres étaient attirés par l'aventure, mais la plupart voulaient sortir de l’atmosphère déprimante des camps. Ceux qui signaient étaient transférés dans une base de la Légion.. Tôt ou tard beaucoup revenaient, jugés inaptes au service ou effrayés par les conditions de vie difficiles des légionnaires. Les nombres diffèrent sur les Hongrois qui auraient rejoint la Légion ou combien d'entre eux perdirent la vie en Indochine et en Algérie. Selon les calculs soigneusement vérifiés de Tamas Stark, quelque 20.000 Hongrois auraient servi dans la Légion Etrangère.
Mais comment les Hongrois se sont retrouvés Prisonniers de guerre ;Après qu'elle eut déclaré la guerre à l'Union soviétique, le 27 juin 1941, la Hongrie se trouva de plus en plus entrainée à la guerre. Le 7 décembre, la Grande Bretagne déclarait la guerre à la Hongrie et le 13 décembre, le gouvernement hongrois déclarait la guerre aux Etats-Unis.
Après l'arrivée au pouvoir du parti des "Croix-de Fer"en Hongrie, le gouvernement Hongrois était décidé à remplir les rangs de l'armée. En conséquence de la mobilisation "totale", 1 million d'hommes se trouvèrent sous les armes à cette période. Alors que les troupes soviétiques franchissaient les frontières hongroises telles qu'elles avaient été définies par le traité de paix de Trianon du 24 septembre 1944, les trois armées combattantes menaient leurs "actions défensives" sur le territoire hongrois. Le gouvernement hongrois envoya en Autriche et en Allemagne les troupes de réserve, les forces de l'approvisionnement des armées, et environ 60.000 cadets dans l'espoir que ces troupes formeraient le noyau d'une nouvelle armée.
Début avril 1945, les forces combattantes hongroises furent expulsées de leur pays et à partir de ce moment, elles firent mouvement vers l'Ouest pour éviter la capture par les troupes soviétiques. Ainsi, pendant les derniers mois de la guerre, des unités de l'armée hongroise se trouvaient sur tout le territoire allemand, soit les unités contingentées en Allemagne ou bien celles qui étaient en mouvement continu vers l'Ouest.
En décembre 1944, avec l'occupation d'Aix-la-Chapelle, les Alliés prirent pied sur le sol allemand. Après quelque repos, ils lancèrent une offensive triple au cœur de l'Allemagne. Les soldats des unités armées hongroises rencontrées sur leur chemin devinrent prisonniers de guerre. Le commandant en chef de l'armée capitula le 1er mai 1945 face aux Américains à Tann en Bavière.
Le 31 janvier 1945, sur l'île de Malte, Roosevelt et Churchill coordonnèrent leurs plans militaires pour la fin de la dernière partie de la guerre. La France ne tenait aucun rôle dans ces plans. Cependant vers la mi-avril, la 1ère armée du Général de Lattre de Tassigny arriva dans le sud de l'Allemagne et occupa la région du Bodensee. Une partie des troupes hongroises (la 55 °unité anti-aérienne de Szeged et les troupes de montagne de Miskolc) se trouvaient face aux troupes françaises, et environ 7.000 Hongrois furent faits prisonniers par les Français. (rappelons que de source française, on a estimé à 280.000 le nombre de prisonniers de guerre capturés au total.La captivité des prisonniers hongrois en France n’a duré qu'une courte période, d’un an à un an et demi.
Et depuis il y eu de nombreux Hongrois qui servirent avec honneur et fidélité et qui marquerent de leurs empreintes de nombreuses pages de gloires en Indo et en Algérie tel que les Tasnady ,Vasko , Szuts pour ne cités que ces trois adjudants décorés de la la Légion d'Honneur et de la Médaille militaire,engagé tous les trois en 1946 deux séjours en Indo,trois fois bléssé et mort a quelques jours d'intervales dans l'Oarsenis (Algérie) ,par la suite il y eu encore beaucoups de Hongrois qui notament en 1956 après la révolution a Budapest s'engagerent a la Légion tel que Tibor Tseko



avatar
commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1542
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des combattants hongrois a la Légion .

Message par Claire notre Marraine le Lun 17 Juin - 12:02


 Merci cher JP pour  le rappel de ces faits qui me tiennent à cœur!
C'est en 1939 que mon grand- père a été assassiné sur ses terres par les bolcheviks russes, la famille dépossédée de son domaine. Caché par les paysans du domaine,  après s'être vengé en provoquant en duel au sabre celui qui, avec ses sbires, avait tué son père ...mon père réussit à s'échapper et finit par arriver au fort Saint-Nicolas pour s'engager dans la Légion.
Quelques temps après être arrivé à SBA, à la Maison-Mère...c'est là qu'il fit la connaissance de celle qui devint son épouse, pied-noire française...je naquis en 1942, le jour où les Américains.
 entrèrent à SBA.
Je suis donc un "pur melting pot"!





Claire

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 75

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des combattants hongrois a la Légion .

Message par commandoair40 le Lun 17 Juin - 16:50

Action , Réaction .
 
Merci ma Marraine , de nous dévoiler une partie de ta vie .
 
Belle photo : un couple charmant .
 
Honneurs a eux et a toi , la fille de Légionnaire .
 
Bises .
avatar
commandoair40
Admin
Admin

Localisation : Marais Poitevin .
Messages : 1542
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des combattants hongrois a la Légion .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum