Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1 septembre 2015
Mar 1 Sep - 18:39 par olivier

» Visiteurs sur le forum 2014
Mar 1 Sep - 18:34 par olivier

»  Janvier 1885 - La Légion étrangère à Tuyen Quang au Tonkin.
Sam 18 Jan - 8:07 par ROBERT

» loto et bourse aux armes
Lun 13 Jan - 11:13 par Invité

» Dimanche 12 Janvier 2014
Dim 12 Jan - 12:17 par Invité

» Samedi 11Janvier 2014
Sam 11 Jan - 18:19 par Gibert j

» Le mémorial du 2°REI
Sam 11 Jan - 12:09 par Gibert j

» vendredi 10 janvier 2014
Ven 10 Jan - 20:38 par Gibert j

» Commandant Dupin
Jeu 9 Jan - 20:39 par Gibert j

» Jeudi 9 janvier 2014
Jeu 9 Jan - 20:34 par Gibert j

» Mercredi 8 Janvier 2014
Mer 8 Jan - 21:54 par Gibert j

» Mardi 7 janvier 2014
Mar 7 Jan - 13:00 par Gibert j

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
musique Légion
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!pagerank
Tchat Blablaland

Jeudi 9 janvier 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeudi 9 janvier 2014

Message par Claire notre Marraine le Jeu 9 Jan - 7:12

Bonne journée à vous tous!  

 tasse de café  tasse de café  tasse de café 


Recevons les bons vœux du Commandant de Saint Chamas




** INFO LEGION **

2013 : une année pleine ! Mise à jour : 07-01-2014
Éditorial du COM.LE du Képi blanc N° 761

...
Vous avez dit année pleine ? C’est sans aucun doute ce que l’on retiendra de cette année 2013 pour la Légion étrangère. Lors de ma visite de Noël dans les régiments l’année dernière, j’avais rencontré de nombreux légionnaires désireux de vivre une année d’engagement opérationnel. Ils regrettaient de ne pas avoir de perspectives immédiates de départ en opérations. En effet, l’an dernier à cette période, peu d’engagements s’annonçaient pour les régiments. C’était oublier que la situation internationale demeure instable et que les crises se règlent rarement sans intervention au sol, pour neutraliser l’action de rebelles, redonner la confi ance aux populations, épauler une armée fragilisée. Et les faits sont têtus.
L’année a pourtant bien débuté, avec le départ sur alerte du 2e REP, un saut opérationnel sur Tombouctou, avant des combats particulièrement intenses et exigeants. Et lors de sa visite au 4e RE, fi n octobre le ministre de la Défense a souligné avec conviction que sa rencontre avec les légionnaires du 2e REP au nord du Mali, restait un des moments les plus forts depuis sa prise de fonctions !
Le 2e REI a également été engagé, renforcé d’unités du 1er REC et de sapeurs du 1er REG. Et dans le même temps, le 1er REC formait l’ossature de la force Licorne en Côte d’Ivoire. Quant au 2e REG, il se prépare pour des départs en 2014. Toutes ces projections ont été facilitées par les structures de la Maison mère qui ont contribué à l’engagement des unités dans de bonnes conditions, avec un esprit de service toujours renouvelé.
Comme on pouvait s’en douter, l’entraînement exigeant que s’imposent nos régiments porte ses fruits. Les légionnaires ont affronté la chaleur, la fatigue, l’altitude, le poids de leurs équipements, la tension du combat de rencontre, avec une maîtrise du feu et une capacité de manoeuvre dont l’armée de Terre et les Français sont particulièrement fiers.
Cet engagement opérationnel a précédé ou suivi notre rendezvous des 150 ans du combat de Camerone. Tous les emblèmes ont été rassemblés au quartier Viénot pour la traditionnelle cérémonie sur la Voie sacrée. Les manifestations ont été nombreuses pour marquer l’événement : ouvrages, reportages, objets souvenirs, disque d’or… Et le 14 Juillet a eu un éclat tout particulier avec le défi lé de sept emblèmes sur les Champs- Elysées. Parmi eux, le 2e REP, le 1er REC et le 2e REG portaient une croix de la Valeur militaire avec palme reçue récemment pour leur engagement dans les opérations passées.
Et, au moment où la Légion se préparait à honorer ses morts, comme chaque année au début du mois de novembre, le ministre de la Défense s’associait à notre démarche de façon bien singulière. C’est à Camerone de Teredas au Mexique, devant le mémorial rendant hommage au courage des combattants du 30 avril 1863, qu’il a témoigné son attachement à la Légion étrangère.
Tous ces événements ne peuvent occulter les mesures organiques annoncées pour 2014. La Légion étrangère y contribuera lourdement. Après l’annonce de la restructuration du 1er Régiment étranger de cavalerie qui perdra un escadron avant de quitter la garnison d’Orange qu’elle aime tant, le 2e Régiment étranger d’infanterie devra à son tour rouler le fanion d’une compagnie. Il sera aligné sur le même format que les autres régiments d’infanterie, lorsque ses effectifs auront diminué de plus de 160 légionnaires.
L’année s’achèvera après un rendez-vous essentiel : dans quelques jours, la Légion étrangère va se retrouver, quelles que soient les missions, opérations ou alertes, pour marquer Noël, cette fête de famille irremplaçable. Tournois sportifs, concours de crèches et camaraderie seront au rendez-vous pour renforcer la cohésion.
Celle-ci se construit jour après jour. Elle est le fruit d’un mode de vie qui incite chacun d’entre nous à se surpasser dans les épreuves, avec fi erté, pour la Légion étrangère.
Comme chaque année, cadres et légionnaires partageront cette soirée de cohésion festive. Ils accueilleront les plus jeunes, aussi bien qu’ils l’ont été lors de leur premier Noël. C’est une étape nécessaire et incontournable dans le processus d’accueil et d’intégration des plus jeunes.
Le 24 décembre au soir, je partagerai cette soirée avec les légionnaires du 1erRE. Et j’aurai une pensée particulière pour tous ceux qui sont de service, en mission, en opération ou sur un lit d’hôpital. J’espère que ce soir-là, aucun légionnaire n’aura été oublié.
Bonne fête de Noël 2013 !
Le général de division Christophe de Saint Chamas
Commandant la Légion étrangère

 
...que nous remercions et auquel, à notre tour, nous présentons tous nos bons vœux de réussite pour 2014 dans tous les domaines!
Oui, une année passée bien remplie de missions accomplies avec bravoure!
Une année à venir toujours bien pleine de cette même fierté que nous ressentons pour tous nos Légios!
Honneur à vous tous...

Claire  










Dernière édition par Claire notre Marraine le Jeu 9 Jan - 7:20, édité 1 fois (Raison : Remerciements)

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Gibert j le Jeu 9 Jan - 11:10

Bonjour a tous.
Paris,petite pluie,13°
MERCI CLAIRE pour ce beau discours du Commandant de la légion. ok 
Bonne journéea tous.
 

Gibert j

Localisation : Ilede France (92)
Messages : 1291
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Invité le Jeu 9 Jan - 11:39

Claire notre Marraine a écrit:Bonne journée à vous tous!  

 tasse de café  tasse de café  tasse de café 


Recevons les bons vœux du Commandant de Saint Chamas




** INFO LEGION **

2013 : une année pleine ! Mise à jour : 07-01-2014
Éditorial du COM.LE du Képi blanc N° 761

...
Vous avez dit année pleine ? C’est sans aucun doute ce que l’on retiendra de cette année 2013 pour la Légion étrangère. Lors de ma visite de Noël dans les régiments l’année dernière, j’avais rencontré de nombreux légionnaires désireux de vivre une année d’engagement opérationnel. Ils regrettaient de ne pas avoir de perspectives immédiates de départ en opérations. En effet, l’an dernier à cette période, peu d’engagements s’annonçaient pour les régiments. C’était oublier que la situation internationale demeure instable et que les crises se règlent rarement sans intervention au sol, pour neutraliser l’action de rebelles, redonner la confi ance aux populations, épauler une armée fragilisée. Et les faits sont têtus.
L’année a pourtant bien débuté, avec le départ sur alerte du 2e REP, un saut opérationnel sur Tombouctou, avant des combats particulièrement intenses et exigeants. Et lors de sa visite au 4e RE, fi n octobre le ministre de la Défense a souligné avec conviction que sa rencontre avec les légionnaires du 2e REP au nord du Mali, restait un des moments les plus forts depuis sa prise de fonctions !
Le 2e REI a également été engagé, renforcé d’unités du 1er REC et de sapeurs du 1er REG. Et dans le même temps, le 1er REC formait l’ossature de la force Licorne en Côte d’Ivoire. Quant au 2e REG, il se prépare pour des départs en 2014. Toutes ces projections ont été facilitées par les structures de la Maison mère qui ont contribué à l’engagement des unités dans de bonnes conditions, avec un esprit de service toujours renouvelé.
Comme on pouvait s’en douter, l’entraînement exigeant que s’imposent nos régiments porte ses fruits. Les légionnaires ont affronté la chaleur, la fatigue, l’altitude, le poids de leurs équipements, la tension du combat de rencontre, avec une maîtrise du feu et une capacité de manoeuvre dont l’armée de Terre et les Français sont particulièrement fiers.
Cet engagement opérationnel a précédé ou suivi notre rendezvous des 150 ans du combat de Camerone. Tous les emblèmes ont été rassemblés au quartier Viénot pour la traditionnelle cérémonie sur la Voie sacrée. Les manifestations ont été nombreuses pour marquer l’événement : ouvrages, reportages, objets souvenirs, disque d’or… Et le 14 Juillet a eu un éclat tout particulier avec le défi lé de sept emblèmes sur les Champs- Elysées. Parmi eux, le 2e REP, le 1er REC et le 2e REG portaient une croix de la Valeur militaire avec palme reçue récemment pour leur engagement dans les opérations passées.
Et, au moment où la Légion se préparait à honorer ses morts, comme chaque année au début du mois de novembre, le ministre de la Défense s’associait à notre démarche de façon bien singulière. C’est à Camerone de Teredas au Mexique, devant le mémorial rendant hommage au courage des combattants du 30 avril 1863, qu’il a témoigné son attachement à la Légion étrangère.
Tous ces événements ne peuvent occulter les mesures organiques annoncées pour 2014. La Légion étrangère y contribuera lourdement. Après l’annonce de la restructuration du 1er Régiment étranger de cavalerie qui perdra un escadron avant de quitter la garnison d’Orange qu’elle aime tant, le 2e Régiment étranger d’infanterie devra à son tour rouler le fanion d’une compagnie. Il sera aligné sur le même format que les autres régiments d’infanterie, lorsque ses effectifs auront diminué de plus de 160 légionnaires.
L’année s’achèvera après un rendez-vous essentiel : dans quelques jours, la Légion étrangère va se retrouver, quelles que soient les missions, opérations ou alertes, pour marquer Noël, cette fête de famille irremplaçable. Tournois sportifs, concours de crèches et camaraderie seront au rendez-vous pour renforcer la cohésion.
Celle-ci se construit jour après jour. Elle est le fruit d’un mode de vie qui incite chacun d’entre nous à se surpasser dans les épreuves, avec fi erté, pour la Légion étrangère.
Comme chaque année, cadres et légionnaires partageront cette soirée de cohésion festive. Ils accueilleront les plus jeunes, aussi bien qu’ils l’ont été lors de leur premier Noël. C’est une étape nécessaire et incontournable dans le processus d’accueil et d’intégration des plus jeunes.
Le 24 décembre au soir, je partagerai cette soirée avec les légionnaires du 1erRE. Et j’aurai une pensée particulière pour tous ceux qui sont de service, en mission, en opération ou sur un lit d’hôpital. J’espère que ce soir-là, aucun légionnaire n’aura été oublié.
Bonne fête de Noël 2013 !
Le général de division Christophe de Saint Chamas
Commandant la Légion étrangère

 
...que nous remercions et auquel, à notre tour, nous présentons tous nos bons vœux de réussite pour 2014 dans tous les domaines!
Oui, une année passée bien remplie de missions accomplies avec bravoure!
Une année à venir toujours bien pleine de cette même fierté que nous ressentons pour tous nos Légios!
Honneur à vous tous...

Claire  








 
Donc le REC perd un Escadron et le 2°REI une Cie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Claire notre Marraine le Jeu 9 Jan - 12:58

Bonjour Gibert et Christian!

Oui Christian...l'année commence avec des nouvelles attristantes...tant pour les militaires et leurs familles que pour les civils!...Coupe dans les effectifs d'élite, coupe dans les budgets...mais prolongations onéreuses pour des Opex alors que ce devrait être l'inverse!
J'ai comme l'impression de prendre la lorgnette par le mauvais bout!  
                                                              
Selon ZONE MILITAIRE- OPEX 360                                                       

                                                                 *1*
"L’armée française est au Mali pour longtemps. D’ailleurs, lors de son déplacement à Gao à l’occasion des fêtes de fin d’année, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’a confirmé lors d’un discours prononcé devant les militaires engagés dans l’opération Serval.
“Votre mission n’est pas terminée. Il est clair que la relation de défense entre la France et le Mali est appelée à se pérenniser : je travaille aujourd’hui, avec mon homologue malien, au renouvellement de la base légale de la coopération militaire entre nos deux pays. Notre objectif commun de lutte contre le terrorisme doit nous amener à poursuivre la reconstruction des forces armées maliennes”, a-t-il déclaré, le 31 décembre.

                                                           *2*

Un mois après son lancement, l’opération Sangaris est de moins en moins soutenue par l’opinion
6 janvier 2014 – 15:22

Un mois après le lancement de l’opération Sangaris, en Centrafrique, la situation à Bangui reste volatile. Les 1.600 soldats français engagés dans cette mission peinent à désarmer les différentes factions (ex-rebelles de la Séléka, à dominante musulmanes, milices chrétiennes anti-balaka, constituées en réponse aux exactions commises par les premiers), les violences, régulières ont fait un millier de tués à Bangui depuis le 5 décembre, les ressortissants étrangers, principalement africains, fuient massivement le pays et les Nations unies évaluent à 1 millions le nombre de déplacés.
Sans oublier la relative inefficacité de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), qui, lancée sous l’égide de l’Union africaine, est opérationnelle depuis le 19 décembre. Manquant de moyens mais aussi de savoir-faire, certains de ses contingents sont accusés de partialité, quand ils ne se tirent pas dessus mutuellement.
Alors que des critiques portant sur le manque de moyens de l’opération Sangaris – notamment au niveau des effectifs – ont été émises récemment par des experts pas du tout autoproclamés, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a réfuté tout enlisement de la France au cours d’un déplacement à Bangui, effectué dans le cadre de sa tournée africaine lors des fêtes de fin d’année.
Seulement, l’opinion française, qui ne soutenenait déjà l’opération Sangaris que du bout des lèvres au moment de son lancement (à 51%, selon l’IFOP), semble douter des raisons qui ont poussé la France à intervenir en Centrafrique.
Ainsi, d’après une nouvelle enquête menée par le même institut IFOP pour le Journal du Dimanche et Sud-Ouest, seulement 41% des personnes interrogées soutiennent l’opération Sangaris. Soit 10% de moins qu’il y a un mois. Et encore, seulement 9% des sondés se disent “tout à fait favorables” à cette intervention, 32% étant “plutôt favorables”.
En revanche, 26% se disent hostiles à cette opérations (ndlr, “pas du tout” favorables) et 33% ont répondu n’y être “plutôt pas favorables”. Et personne n’a indiqué ne pas avoir d’avis sur la question.
“L’érosion du soutien de l’opinion publique amorcée il y a trois semaines se confirme”, et le faible soutien de 41%  a été atteint “bien rapidement comparativement aux opérations militaires récentes”, a commenté l’IFOP. En 2011, l’intervention en Libye avait recueilli 66% d’opinions favorables au tout début. Ce soutien avait fini par s’éroder au bout de 4 mois d’opérations, à 49%.
Quant au Mali, l’opération Serval a toujours été soutenue par l’opinion (63% quelques jours après son lancement, 59% trois mois plus tard). Là, les enjeux étaient clairs et l’ennemi parfaitement désigné. Ce qui n’est pas forcément le cas en Centrafrique, où l’exécutif a sans doute manqué de pédagogie pour expliquer les raisons de l’intervention française, en insistant pas assez sur les intérêts de la France.
D’ailleurs, l’institut de sondage explique ce faible soutien par “la singularité du conflit” centrafricain, avec des “des objectifs de guerre et des ennemis peu identifiables” et donc des “succès invisibles”. Peu pertinent, en revanche, l’IFOP estime qu’il existe un ”effet de lassitude” au sujet des opérations extérieures françaises. En fait, tout dépend des enjeux et surtout de la manière dont ils sont expliqués.
Pour la Centrafrique, et lors de sa visite à la force Sangaris à Bangui, M. Le Drian a rappelé les raisons qui ont poussé Paris à intervenir. “Je suis venu en Afrique pour saluer toutes les forces qui sont impliquées dans les opérations de lutte contre le terrorisme et dans les opérations de lutte contre toutes les déstabilisations”, a-t-il affirmé.
Et d’ajouter : “Parce que cette lutte, ce combat, c’est à la fois la sécurité de ces Etats, de ces populations, dont nous avons mission de protéger, mais c’est aussi la sécurité de la France. Ce sont les deux en même temps. Parce qu’on sait très bien que lorsqu’il y a un vide sécuritaire, c’est le creuset de tous les trafics, c’est le creuset de tous les terrorismes, c’est la porte ouverte à tous les terrorismes. Et si nous menons ces missions, c’est à la fois pour la sécurité de ces Etats, pour la sécurité de la France mais aussi au nom de la communauté internationale”.
                                              *3*

L’Union européenne présente des options pour une possible mission en Centrafrique
8 janvier 2014 – 18:13
Lors du dernier Conseil européen dédié aux affaires de défense qui s’est tenu en décembre dernier, il avait été décidé de confier à Mme Catherine Ashton, responsable de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le soin de présenter des options visant “à  contribuer à la stabilité” de la Centrafrique “à travers une mission de l’UE” aux ministres des Affaires étrangères des Etats-membres, lesquels se réuniront le 20 janvier prochain.
En première ligne dans le dossier centrafricain, la France, qui a lancé l’opération Sangaris il y a un peu plus d’un mois, cherche des appuis auprès de ses partenaires européens. Cette quête a donné lieu à quelques “couacs”, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ayant annoncé prématurément l’envoi à Bangui de forces terrestres par des pays de l’UE, dont la Belgique.
Pour Paris, il est essentiel “d’européaniser” l’opération en cours en Centrafrique. “Ce que je souhaite est qu’il y ait, politiquement, une présence de l’Europe. Qu’on ne dise pas : ‘la France est seule”. C’est important pour l’Europe”, avait alors plaidé le président Hollande.
Cela étant, le service diplomatique de l’Union européenne a fait ce qui lui avait été demandé et ainsi proposé plusieurs options visant à soutenir les forces françaises engagées dans l’opération Sangaris ainsi que les troupes africaines de la MISCA (Mission internationale de soutien à la Centrafrique).
Ainsi, l’un de ces options prévoir le déploiement d’une mission européenne à Bangui afin d’y assurer des patrouilles et de prendre le relais des militaires français pour sécuriser l’aéroport de la capitale centrafricaine, d’une importance stratégique primordiale puisque son contrôle permet d’assurer l’entrée sur ce théâtre d’opérations.
Une autre option consisterait à envoyer une mission européenne dans l’ouest de la Centrafrique afin d’assurer la sécurité de l’axe routier – également stratégique – menant vers le Cameroun. Une telle mission exigerait le déploiement d’un millier d’hommes ainsi que des hélicoptères et des moyens de renseignement.
Dans une logique de long terme, l’Union européenne pourrait rééditer ce qu’elle fait au Mali en lançant une mission de formation des forces de sécurités centrafricaines, lesquelles sont “inefficaces” et manquent “d’organisation et de stratégie”.
Reste à voir comment ces options seront accueillies par les pays membres de l’UE. Si ces derniers soutiennent l’action de la France en Centrafrique, il n’est pas question pour eux, en l’état actuel des choses, d’y envoyer des troupes. Cependant, quelques uns ont consenti à apporter une aide logistique aux forces françaises. Mais sans aller plus loin.
Pour qu’une mission européenne soit lancée en Centrafrique, il faut qu’elle soit adoptée à l’unanimité afin qu’elle puisse bénéficier de fonds européens. Elle permettrait d’alléger le fardeau de la France, qui supporte seule le poids financier de cette intervention. En outre, la résolution 2127 approuvée par le Conseil de sécurité des Nations unités autorisant l’opération Sangaris ainsi que celle de la MISCA ne prévoit pas de rôle militaire à l’UE. Aussi, dans le cas où une telle mission serait décidée, il faudrait très certainement un autre texte de l’ONU afin de lui donner un cadre légal.

Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Invité le Jeu 9 Jan - 16:22

Christian Claise a ajouté une photo.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Claire notre Marraine le Jeu 9 Jan - 17:21

Ah!...on reconnaît bien là le vrai centurion!

Si les Romains semblent avoir introduit l’usage de l’apéritif – ils prenaient à cet effet un vin sucré au miel -, c’est au Moyen-Âge que l’usage se répand : les médecins recommandent un verre de vin un peu amer, coupé avec des herbes bienfaisantes comme l’anis, le quinquina, la gentiane, la sauge, le vermouth ou le centaure...
attention! certaines herbes sont aphrodisiaques!  


Claire notre Marraine

Localisation : Suisse
Messages : 773
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Gibert j le Jeu 9 Jan - 20:34

loupais l'apéro,moi,et cette délicieuse table(miam!!!)  
 

Gibert j

Localisation : Ilede France (92)
Messages : 1291
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeudi 9 janvier 2014

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum